Kinshasa : Deux « kuluna » tués par la population dans la commune de Bandalungwa

Sélection de la rédaction

Deux bandits communément appelés en République démocratique du Congo ‘ Kuluna ‘ ont été tabassés mortellement le lundi 19 septembre 2022 aux premières heures matinales au quartier ‘ Bisengo ‘ dans la commune de Bandalungwa à Kinshasa.

Des témoignages rapportent qu’après avoir ravi argent et effets de grande valeur à une femme vers 5 heures du matin, ce groupe de bandits a été pourchassé inlassablement par les gens du quartier ‘ Bisengo ‘ après avoir reçu l’alerte de la victime.

Ayant réussi à attraper deux d’entre eux, ces derniers ont tout simplement subi la rigueur de la justice populaire à travers laquelle Ils ont rendu l’âme !

Un autre bandit, rattrapé plus tard par un autre groupe de jeunes gens, n’a eu la vie sauve que grâce aux membres de sa famille, témoigne un jeune anonyme qui se félicitait de voir que l’incivique en question s’était fait cruellement retrancher une de ses oreille après avoir été tabassé violemment par une population en colère.

Décidément, la population semble prendre l’option de se faire elle même justice vis à vis des voleurs et autres criminels lorsque elle arrive à se saisir d’un hors la loi.

Fatigués de voir et revoir ceux qui sèment troubles et crimes revenir dans les quartiers après avoir passé un petit temps à un lieu de détention, les gens se seraient décidés de punir eux-mêmes et mortellement tous les fauteurs de troubles qu’ils saisisseraient.

La commune de Bandalungwa appelée faussement ‘ Paris ‘ est l’une des communes de la capitale congolaise où le vol, les actes de vandalisme, la criminalité… font quotidiennement rage.

Les policiers, souvent en nombre suffisant dans des sous commissariats et sous équipés, se montrent très souvent impuissants face à l’audace des irréductibles Kukuna prêts à leur brandir des machettes.

Que faire donc ?

Philippe Dephill Lipo

- Advertisement -spot_img

Les plus lus