Selon un rapport du FMI : Douze sur quinze banques en activité en RDC sont détenues par les étrangers !

Sélection de la rédaction


Le secteur bancaire en République Démocratique du Congo est fortement dépendant des intérêts étrangers.


D’après un rapport du Fonds monétaire international (FMI) sur la situation financière de la République Démocratique du Congo (RDC), douze banques sur quinze œuvrant dans le pays sont détenues par des personnes morales étrangères.


Le même document indique également que neuf (9) banques sont détenues par des groupes bancaires supervisés par les autorités prudentielles du pays d’origine, avec un degré de coopération avec la Banque Centrale du Congo (BCC) variable.


La plupart des filiales en RDC sont intégrées dans les systèmes de leur groupe, notamment les systèmes informatiques et comptables.

La trésorerie est le plus souvent centralisée et les maisons-mères facturent les services rendus à leurs filiales en RDC.


En cas de crise, le risque principal est celui d’une contagion depuis la maison-mère. Un second risque est celui d’une filiale bancaire en RDC rencontrant des difficultés tandis que la maison-mère se montre peu disposée à apporter son soutien.


LRP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Les plus lus