Affaire général Yav : « …J’ai crû comprendre qu’il était accusé par ses collègues …. pour prendre la ville de Goma… » (Tshisekedi)

Sélection de la rédaction

Le Président de la République Démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a indiqué que le Lieutenant général Philémon Yav avait été accusé par ses collègues de vouloir faire passer le M23 prendre le contrôle de la ville de Goma au nom du Rwanda.

Le Chef de l’État congolais l’a dit le vendredi 23 septembre 2022 lors d’un entretien avec la Presse internationale alors qu’il se trouve encore à New-York où il prend part à la 77e Assemblée générale des Nations-Unies.

Félix Antoine Tshisekedi avait rassuré la Presse que les enquêtes étaient en ce moment à l’œuvre et qu’il aurait d’autres détails à son retour au pays

« …le Général Yav, c’est arrivé pendant mon séjour ici à l’étranger. J’ai cru comprendre qu’il était accusé par ses collègues de les avoir contactés au nom du Rwanda pour qu’il puisse lever le pied et permettre au M 23 de passer aisément et de prendre la ville de Goma. C’est ce que j’ai crû comprendre. Mais les enquêtes sont à pied d’œuvre pour le moment. J’en saurais plus quand je serai rentré au pays… « , a-t-il déclaré au cours d’un entretien avec RFI et France 24.

L’intégralité de l’interview de Félix Tshisekedi sur RFI et France24

Le lieutenant général Philémon Yav, nommé récemment commandant de la troisième zone d’intervention militaire comprenant la Tshopo, l’ituri, le Maniema et les deux Kivu, a été arrêté et conduit le lundi 19 septembre 2022 à la prison de Makala à Kinshasa, accusé de haute trahison et d’être en intelligence avec le M 23.

Le Général Yav

Quelques 48 heures après, c’était le tour du Général Peter Cirimwani, commandant des opérations militaires dans l’lturi de subir le même sort pour la même cause.

Le Général Cirimwani

Affaire à suivre…

Philippe Dephill Lipo

- Advertisement -spot_img

Les plus lus