Climat des affaires et protection des personnes et des biens: La LICOPADEL affirme que la multiplicité des taxes se greffe à l’insécurité

Sélection de la rédaction

La LICOPADEL (Ligue congolaise pour la paix, les droits de l’homme et les élections), une organisation gouvernementale de défense des droits de l’homme et de la promotion de la culture démocratique en RDC, a dans une déclaration dont la copie nous est parvenue, fustigé la multiplicité des taxes sur toute l’étendue du pays, un phénomène qui vient se greffer à l’insécurité grandissante que vivent les populations congolaises.

Pour cette ONGDH, la population congolaise souffre à cause des multiples taxes et tracasseries qui dérangent la vie quotidienne, parce que considérées comme une forme des tortures de plus, une manière qui va à l’encontre de la vision du Chef de l’Etat Félix-Antoine TShisekedi.

« Après diagnostic et analyse de cette situation par les membres du comité exécutif et du Secrétariat, les membres de la LICOPADEL qui se sont réunis dernièrement à leur siège de Lemba/Salongo, se sont dits choqués de voir les activités économiques des congolais menacées par deux fléaux qui sont, la multiplicité des taxes et les tracasseries policières et militaires dans plusieurs secteurs de la vie nationale, deux antivaleurs qui ne permettent pas aux populations d’épargner et d’avancer.

Parmi les recommandations pour faire face à ces antivaleurs, la LICOPADEL appelle entre autre, à l’annulation par le gouvernement de la république, du test de Covid-19 pour tous les passagers vaccinés venant de l’étranger ou à la sortie du pays ; d’accepter le test de Covid-19 des étrangers pour toute entrée sur le territoire congolais ; l’annulation de la taxe aéroportuaire fixée à 55 US ; la réduction du taux de test Covid-19 à 10 US par l’INRB (Institut national des recherches biomédicales) et la suppression de certains services qui n’ont pas d’utilité vis-à-vis du service douanier aux frontières, afin de mettre fin aux tracasseries financières.

Au finish, la LICOPADEL sollicite du parlement, la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire, en vue d’établir les responsabilités de toutes les personnes impliquées dans les tracasseries policières et militaires qualifiées de torture par la population congolaise et de statuer sur la traçabilité.

Le parlement est également invité à instituer une commission indépendante qui devra enquêter sur la destination de fonds de 55 US et 15 US prélevés comme taxes aux passagers à l’aéroport.

A noter que la LICOPADEL a fait ces dénonciations dans le cadre de son programme de promouvoir les droits de l’homme et de lutter contre les injustices sociales.

José Wakadila

- Advertisement -spot_img

Les plus lus