Kinshasa : Le FOGEC a participé à un forum dans le cadre des Tournées universitaires avec Radio Okapi

Sélection de la rédaction

Le Fonds de Garantie de l’Entrepreneuriat au Congo (FOGEC) par le truchement de sa Directrice Générale Adjointe, Madame Hélène Gakuru Bukara, a participé, le vendredi 4 novembre 2022, à un forum organisé par la Monusco en collaboration avec la coordination des étudiants de l’IFASIC, dans le cadre des tournées universitaires avec la Radio Okapi.

Placé sous le thème : «L’emploi et l’entrepreneuriat», ce forum a eu pour objectif d’échanger autour des problématiques liées au monde de l’emploi et de l’entrepreneuriat en milieu estudiantin en particulier et en RDC en général.

Intervenant au cours de ces assises face aux étudiants, la Directrice Générale Adjointe du FOGEC, Madame Hélène Gakuru Bukara, a, de prime abord, exposé sur le bien fondé de son établissement public.

«Le FOGEC est un établissement de crédit qui a été mis en place par le Chef de l’’État pour être d’abord la garantie des entrepreneurs. Il a été remarqué que la plupart d’entrepreneurs n’arrivaient pas à accéder aux crédits dans des banques parce que les taux d’intérêt sont assez élevés. Je ne vais pas vous parler de ce produit-ci. Parce qu’on est dans un milieu universitaire, je vais vous parler d’un produit qui vous concerne. Parmi les produits que le FOGEC a également, il y a un produit pour les femmes et pour les jeunes. Les jeunes essentiellement ceux qui ont des startups. Si vous avez un projet innovant, un projet qui vous tient à cœur, venez au FOGEC. C’est ouvert uniquement aux Congolais, pas aux expatriés, parce que nous avons remarqué que la plupart d’expatriés émergent tandis que les Congolais régressent», a-t’elle indiqué.

L’occasion a été donnée à Madame la Directrice Générale Adjointe d’éclairer l’opinion publique sur le taux d’intérêt fixé par le FOGEC et sur les types de financement qu’octroie ladite structure étatique.

«Nous octroyons des fonds d’amorçage ou des subventions. Il est précisé que nous ne donnons pas des fonds gratuits. Nous donnons un financement ou bien un prêt pour une durée d’une année à trois ans, mais à un taux qui bat les records, que vous trouverez nulle part : 5% l’an avec un montant qui va de 5.000 à 50.000$», a expliqué Madame Hélène, la DGA du FOGEC.

«La création des millionnaires n’est pas un slogan», a-t-elle fait savoir.

Et de poursuivre : «Le DG, moi, ainsi que tout le conseil d’administration travaillons, nous aimerions voir des millionnaires congolais. Comment le faire? Nous donnons des crédits à des personnes à qui les banques ne font pas confiance».

Eunice L. / LRP

- Advertisement -spot_img

Les plus lus