Le gouvernement congolais reconnaît qu’« un avion congolais de type Sukoi-25 non armé a malencontreusement survolé l’espace aérien du Rwanda »

Sélection de la rédaction

Le gouvernement de la République Démocratique du Congo reconnaît avoir survolé malencontreusement l’espace aérien du Rwanda dans le cadre des vols de reconnaissance qu’effectuent les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC).


A en croire le ministre de la Communication et médias et porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya Katembwe qui s’est exprimé à travers un communiqué officiel, le lundi 7 novembre 2022, cet avion n’était pas armé.


« Le gouvernement de la République démocratique du Congo vient d’apprendre que dans le cadre des vols de reconnaissance qu’effectuent les Forces armées de la République démocratique du Congo, un avion congolais de type Sukoi-25 non armé a malencontreusement survolé l’espace aérien de la République du Rwanda, à la frontière de deux pays, ce lundi 7 novembre 2022 », lit-on dans le communiqué signé par le ministre Muyaya.


Et de poursuivre : « Le gouvernement de la République réaffirme que de la même manière qu’elle tient à son intégrité territoriale, la République démocratique du Congo n’a jamais nourri l’intention de violer celle de ses voisins ».


L’on souligne que l’armée congolaise a déployé au moins deux avions d’attaque au sol de type Sukhoi Su-25 (Deux Su-25, baptisés « Frogfoot » dans la terminologie de l’Otan).


Ces avions de chasse sont arrivés dimanche après-midi à l’aéroport de Goma, dans la province du Nord-Kivu. Ils ont survolé notamment la ville de Goma et le lac Kivu, frontalier au Rwanda.


LRP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Les plus lus