Nouveau chef d’Etat-major de la première zone de défense, le général de brigade Jean-Claude Bokolomba célèbre son élévation

Sélection de la rédaction

Célébrant son élévation en qualité de chef d’Etat-major de la première zone de défense au cours d’une messe d’action de grâce dite en l’église Notre Dame de Fatima à Kinshasa/Gombe, le général de brigade Jean-Claude Bokolomba a remercié Dieu pour l’avoir gardé durant cette mission pénible dans la première zone de défense en pleine forêt, à quelques kilomètres de la ville de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu.

Il a souligné que c’est grâce à Dieu qu’il a pu tenir bon dans ladite mission, mieux à la première zone de défense, lieu dans lequel les militaires tutsis qui y sont logés depuis l’AFDL (Alliance des forces démocratiques pour la libération) menaçaient de mort les militaires congolais qui arrivaient pour les déloger.

Il a saisi la même occasion pour remercier le Chef de l’Etat, et Commandant Suprême des FARDC (Forces armées de la République démocratique du Congo), Féli-Antoine Tshisekedi, pour avoir fait partie les militaires tutsi, afin de les remplacer par des soldats loyalistes d’une part, et pour la confiance placée en lui, en l’élevant au rang de chef d’Etat-major de la première zone de défense.

Auparavant, le célébrant de la messe a au cours de son homélie, invité l’assistance à remercier Dieu pour avoir protégé et élevé le général Jean-Claude Bokolomba au rang de chef d’Etat-major de la première zone de défense, à qui il a recommandé l’humilité devant Dieu, à l’instar de Salomon dans la Bible, qui n’avait besoin que de la sagesse. Cette célébration a connu la présence de plusieurs membres de la famille biologique du nouveau promu ainsi que des amis et connaissances.

A noter que la première zone de défense inclue les provinces de Mai-Ndombe, Kwilu, Kinshasa et Kongo central.

J.W

- Advertisement -spot_img

Les plus lus