RDC/Présidant la cérémonie par le Dircab, le professeur Paul Gaspard Ngondankoy: La nouvelle équipe dirigeante de l’APCSC démarre effectivement ses activités et prend la possession administrative du siège!

Sélection de la rédaction


Au nom du Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, le directeur de cabinet, le professeur Paul Gaspard Ngondankoy Nkoy-Ea- Loongya, a présidé, lundi 07 novembre 2022 à Kinshasa, la cérémonie de prise de possession administrative du siège ainsi que du patrimoine de l’Agence de Pilotage, de Coordination, et de Suivi des Conventions de Collaboration entre la RDC et ses Partenaires Privés (APCSC), par la nouvelle équipe dirigeante. Un transfert des pouvoirs qui a eu lieu entre Paul Mavulu Tofa Tandele, secrétaire général à la Primature et le Directeur général entrant de cette agence.


Par ledit transfert des pouvoirs, qui consacre le démarrage effectif des activités de l’APCSC, outre les clés lui donnant officiellement la possession de ses bureaux reçues des mains du Directeur de cabinet du Premier Ministre, le nouveau DG a reçu de Paul Mavulu, un classeur contenant les documents relatifs à la situation actuelle du BCPSC (Bureau de Coordination et de Suivi du Programme Sino-Congolais), l’état des lieux ou inventaire du patrimoine du BCPSC, l’état des lieux du programme sino-congolais, un mémo relatif projet Busanga, une brochure contenant quelques textes juridiques, et le décret n°08/018 du 26 août 2008 portant création, organisation et fonctionnement du BCPSC.


Il faut aussi noter que ce transfert des pouvoirs est intervenu après la remise et reprise qui avait eu lieu, samedi 05 novembre dernier entre Moïse Ekanga Lushima, le secrétaire exécutif sortant du BCPSC et Paul Mavulu Tofa Tandelu, secrétaire général à la Primature, marquant la dissolution du BCPSC. Cette remise et reprise avait porté sur les mêmes éléments que ceux remis, ce jour, par le secrétaire général à la Primature, à la nouvelle équipe dirigeante de l’APCSC.

Dans son intervention, le Directeur de cabinet du Premier Ministre a expliqué pourquoi la remise et reprise ne s’est pas passée entre des comités sortant et entrant, mais entre le secrétaire exécutif et la Primature, qui est l’autorité de tutelle du bureau de coordination. 


La raison, a-t-il dit, est simple. Le bureau de coordination était un service public déconcentré, sans personnalité juridique, rattaché à la Primature. Il ne s’agit donc pas ici d’une succession entre dirigeants d’une structure. Il s’agit de la mutation d’une structure pour une autre. Le bureau de coordination n’existe plus.

C’est l’agence de pilotage qui existe comme un établissement public avec une nouvelle dénomination, une personnalité juridique et de nouveaux animateurs, qui ont été désignés. Il était donc nécessaire que ceux qui avaient travaillé hier sous la tutelle du Premier Ministre, puissent lui rendre compte de leur gestion pour que le Premier Ministre puisse avoir tous les éléments du patrimoine et du personnel du bureau avant de les transmettre maintenant de manière directe et effective à la nouvelle agence qui a été créée.


Le DIRCAB a aussi rappelé la disposition du décret qui prévoit que le personnel du Bureau de coordination devient automatiquement celui de l’Agence.


Reste qu’on organise leur traitement selon le cadre organique qui sera proposé par la nouvelle direction, sanctionné par le Conseil d’Administration, et approuvé par l’autorité de tutelle. Car l’agence étant devenue un établissement public, conformément aux textes de la loi, il doit être régi par le Code du travail et par ce statut spécifique qui seront proposés à la tutelle par les nouveaux organes de l’agence.

Cette agence, a-t-il encore précisé, va s’occuper de plusieurs autres contrats de partenariat, pas seulement celui qui unit jusque-là l’agence avec les Chinois. 


Signalons qu’après cette prise de possession administrative, le Directeur de cabinet a eu, au nom du Premier Ministre, une réunion d’orientation technique. Cette réunion, a-t-il annoncé, sera suivie plus tard, lorsque le Premier Ministre disponibilisera son agenda, par une réunion d’orientation stratégique et politique. 


Exhortant tous les cadres, experts, et agents de cette Agence au travail, le professeur Paul Gaspard Ngondankoy Nkoy-Ea-Loongya a appelé la nouvelle direction à rester en phase avec le personnel issu du Bureau de coordination, à ne pas hésiter d’engager des réformes, mais pas dans la précipitation, question d’assurer la continuité du service, en vue d’un meilleur suivi des conventions de collaboration que l’État signe avec les partenaires, non pas seulement privés comme le stipule le décret, mais aussi, les partenaires publics.

Bibiche Mungungu

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Les plus lus