Tanzanie : Joseph Matthias, un homme atteint d’albinisme mutilé et tué à Mwanza !

Sélection de la rédaction

En vain, l’opinion nationale et internationale aurait crû que les meurtres rituels des personnes atteintes d’albinisme auraient cessé d’avoir lieu en Tanzanie.

Cela est d’autant que depuis près de 5 ans, ce pays de la Région des Grands Lacs connu pour son hostilité à l’égard de cette condition humaine n’avait plus pareil fléau depuis la célébration d’une journée internationale de sensibilisation à l’albinisme.

Mais, depuis 2021, la tragédie qui gagne aujourd’hui beaucoup de pays africains, refait surface au pays de Mwalimu Jurius Nyeréré.

Et pour cause, Joseph Matthias, 48 ans, a été atrocement tué dans la nuit du 01er novembre 2022 par des hommes superstitieux non autrement identifiés alors que le défunt dormais calmement dans son habitation dans son village de Ngula dans la région de Mwanza.

Une enquête policière a été ouverte pour tenter de retrouver les bourreaux disparus dans la nature. En même temps, des organisations de défense des droits ainsi des structures des personnes atteintes d’albinisme du pays ont condamné cette énième attaques criminelles qui plonge la communauté ‘albi ‘ dans un grand choc.

Ci -dessous la déclaration des organisations de défense des droits humains :

DÉCLARATION POUR CONDAMNER LE MEURTRE DE JOSEPH MATHIAS, UN HOMME ALBINISME*

Le Legal and Human Rights Center, la Tanzania Albinism Society et la Tanzania Himan Rights Defenders Coalition ont reçu avec une grande tristesse le rapport du meurtre de M. Joseph Mathias, un habitant de la région de Mwanza, municipalité de Kwimba, Ngula Ward, village de Ngula.

Il a été rapporté que M. Joseph Mathias (48 ans) a été agressé par des inconnus dans la nuit précédant le 2 novembre 2022, à son domicile alors qu’il dormait. Les assaillants lui ont mutilé le bras droit, l’ont pris et l’ont laissé saigner à mort.

Nous saluons les efforts déjà déployés par le commissaire régional de Mwanza, Adam Malima, qui a ordonné à la police d’appréhender les suspects dans les 7 jours.

Nous les appelons à fournir publiquement des commentaires pour mettre fin à la panique et à la peur parmi les personnes atteintes d’albinisme.

En outre, nous saisissons cette occasion pour rappeler au public tanzanien que pendant 5 ans, de 2015 à 2020, aucun meurtre de personnes atteintes d’albinisme n’a été signalé.

Ceci est le résultat d’efforts conjoints de la police, des acteurs de la société civile, des médias, du pouvoir judiciaire et de la Commission des droits de l’homme et de la bonne gouvernance.

Cependant, en mai 2021, un meurtre a été signalé dans la région de Tabora au cours duquel le corps d’un enfant atteint d’albinisme âgé de 4 à 7 ans a été retrouvé brutalement mutilé.

La même année, en novembre, il y a eu un autre rapport de Lushoto dans la région de Tanga selon lequel le corps de M. Kheri Shekigenda qui a été enterré à Lushoto a été vandalisé et certaines parties de son corps ont été volées.

De même, en avril de cette année 2022, Azam TV a rapporté qu’un certain Mohamed Rajabu, un habitant de Mabibo-Dar es Salaam a été agressé avec une machette par des inconnus. Des témoins ont attesté que les assaillants avaient l’intention de lui mutiler le bras.

Aussi, en juin 2022, dans la région de Shinyanga, ville d’Ibinzamata, rue Sido, une Eunice Zabron (40 ans), une dame atteinte d’albinisme s’est vu demander les excréments d’une personne atteinte d’albinisme à des fins rituelles de sorcellerie. 3 suspects ont été arrêtés par la police de Shinyanga en lien avec l’incident.

Alors que l’enquête se poursuit et que les suspects sont libérés sous caution, Eunice continue de vivre dans la peur car les suspects sont dans la communauté.

Par conséquent, il est évident que le marché noir des parties du corps des personnes atteintes d’albinisme, que l’on pense être dirigé par des sorciers, continue de prospérer. Cela est dû à la persistance des croyances et de la pratique de la sorcellerie.

Notre appel :

Le gouvernement et la police

  1. Nous appelons les forces de police et le gouvernement à veiller à ce que tous les suspects soient appréhendés, qu’une enquête soit menée en temps opportun et qu’une procédure régulière soit suivie pour faciliter des poursuites approfondies afin d’en faire une leçon pour d’autres personnes
  2. Nous recommandons que l’enquête soit élargie afin que les principaux responsables du marché noir des parties du corps des personnes atteintes d’albinisme (le gros poisson), y compris les sorciers, soient traduits en justice.
  3. Nous présentons à nouveau une demande à l’hon. Ministre, Cabinet du Premier Ministre – Travail, Jeunesse, Emploi et Personnes Handicapées pour conclure le processus d’adoption du Projet de Plan d’Action National sur l’Albinisme (PAN 2020-2024).
  4. Il convient de noter que le PAN est le fruit d’une collaboration entre le Cabinet du Premier ministre, d’autres agences gouvernementales et les acteurs de la société civile. La collaboration a duré environ trois ans depuis 2019. L’adoption du PAN permettra au gouvernement de disposer d’un plan d’action complet pour lutter contre les atrocités commises contre les personnes atteintes d’albinisme dans le pays ainsi que d’autres défis auxquels elles sont appelés à relever.

Affaire à suivre… !

Philippe Dephil Lipo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Les plus lus