đź”´ Flash/A deux mois et demi de la rentrĂ©e scolaire 2022-2023: La promotrice Maman Fanny Mutamba ferme les portes de son Ă©cole Ă  N’sele!

Sélection de la rédaction


La promotrice du Complexe scolaire d’Elite Maman Fanny Mutamba a dĂ©cidĂ© de fermer dĂ©finitivement les portes de son Ă©cole, situĂ©e sur la route Nganda Sese Ă  100 mètres de l’hĂ´pital :  » Initiative Plus de maman Olive Lembe Kabila » dans la commune de la N’Sele.

Les parents traumatisĂ©s demandent au ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Tony Mwaba Kazadi de trouver des solutions adĂ©quates face Ă  cette situation qui a troublĂ© la quiĂ©tude et a bafouĂ© un des droits fondamentaux des enfants Ă  savoir : d’étudier.


Pour la petite histoire, juste derrière l’Ă©cole, il y a une source d’eau naturelle et lorsqu’il pleut, les eaux se versent dans un tout petit caniveau construit par des sacs de sable pour finir chez son voisin d’en face. VoilĂ , un beau jour, le voisin de Complexe scolaire d’Elite Maman Fanny, va se dĂ©cider de clĂ´turer sa parcelle. Avec la puissance de la source et les pluies diluviennes qui se sont abattues ces derniers jours sur la ville de Kinshasa, la rue sera inondĂ©e, malheureusement Ă©galement l’Ă©cole aussi.

 
Cette inondation de la route ainsi de la cour de l’établissement scolaire (Voir la photo) n’a pas permis aux Ă©lèves de continuer Ă  frĂ©quenter l’Ă©cole. Ils sont restĂ©s Ă  la maison.

Deux semaines après, avec l’insistance des parents, la direction en collaboration avec le comitĂ© des parents, a rĂ©uni tous les membres afin de trouver une solution Ă  ce problème. Parmi les recommandations formulĂ©es, il a Ă©tĂ© dĂ©cidĂ© de saisir le bourgmestre de la commune de N’sele pour obtenir l’autorisation Ă  l’Ă©cole de construire un caniveau.

DĂ©terminĂ©s pour la cause des enfants, l’autoritĂ© municipale a remis le document autorisant les travaux de construction du caniveau. A la troisième semaine et demi d’absence des cours et Ă  la grande surprise des parents, la promotrice a refusĂ© catĂ©goriquement la rĂ©ouverture de l’Ă©cole et a dĂ©cidĂ© de fermer dĂ©finitivement les portes de son Ă©cole. La Sous-PROVED a Ă©tĂ© Ă©galement saisi de l’affaire, mais sa dĂ©marche pour la reprise des cours Ă©tait sans succès.

Selon une source proche de la promotrice de l’école, elle s’est même permise de jeter la correspondance de la Sous-PROVED lui enjoignant de tout faire pour que les enfants retrouvent les salles de classes. Les parents se sont décidés d’aller rencontrer la promotrice du CS d’élite Maman Fanny. Sa réponse aux parents n’a été
Face Ă  cette situation alarmante qui touche directement les droits des enfants, les parents demandent au ministre de l’EPST de tirer cette situation au clair. Car elle met en pĂ©ril la vie de plus de 400 Ă©lèves.


Pour une mère d’un Ă©lève, Mme Florence, personne n’est au-dessus de la loi. Elle sollicitĂ© l’intervention de l’autoritĂ© de tutelle dans l’affaire pour faire respecter la loi.


Très fâchĂ©, M. Roger Mbalya se demande si de telle dĂ©cision peut se prendre subitement sans consulter les partenaires qui sont les parents ni la hiĂ©rarchie. Car l’Ă©cole fonctionne dans une communautĂ© supposĂ©e ĂŞtre publique. Elle a droit de respecter les règles.
Dossier Ă  suivre.

Bibiche Mungungu

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Les plus lus