Journée internationale de la Presse Ecrite : L’UNESCO-RDC réaffirme son accompagnement à la démarche initiée par l’ACOFEPE

Sélection de la rédaction

Une délégation de l’Association Congolaise des Femmes Journalistes de la Presse Ecrite (ACOFEPE) a échangé lundi 21 novembre 2022 avec le Représentant Pays de l’UNESCO, M.ISAIAS BARRETO da Rosa, sur la poursuite du projet de demande de consécration de la journée Internationale de la Presse Ecrite.

Au cours cet entretien , le Représentant Pays a réaffirmé son accompagnement à la démarche initiée par l’ACOFEPE dans ce projet.

Une initiative de l’ACOFEPE, qui a constaté la non existence de la journée internationale exclusivement consacrée à la presse écrite alors que le monde entier célèbre chaque 21 novembre et 13 février les journées mondiales de la télévision et de la radio.

Cette proposition de L’ACOFEPE a été soumise au bureau de l’UNESCO-RDC depuis juillet 2021 par l’entremise de son ancien Représentant-Pays, M.Ilbidou Jean-Pierre.

Aujourd’hui, l’actuel Représentant de l’UNESCO a rassuré à l’ACOFEPE d’apporter son appui logistique et technique dans les activités de plaidoyers de ce projet qui vise à valoriser le métier des chevaliers de la plume du monde entier.

Selon la Présidente l’ACOFEPE, Grâce Ngyke Kangundu: « Il est temps que les chevaliers de la plume s’unissent pour réclamer la reconnaissance internationale du travail de notre métier  » LA PRESSE-ECRITE  » .

Sur ce, l’ACOFEPE a profité de cette occasion pour lancer un appel d’adhésion à toutes les Associations professionnelles de la Presse-Ecrite et aux autres chevaliers de la plume à pouvoir s’adhérer à la Synergie des Associations des journalistes de la Presse-Ecrite en Afrique  » pour la préparation d’un webinaire pour formuler un argumentaire commun.

L’ACOFEPE est une organisation œuvrant pour la promotion et la défense des droits des femmes et des filles. Parmi ces objectifs, l’ACOFEPE incite les femmes journalistes à mettre l’information au service des objectifs du développement durable, et à faire participer activement les femmes de la presse imprimée et en ligne dans les campagnes d’intérêt général.

GNK

- Advertisement -spot_img

Les plus lus