Opérations de la Révision du Fichier Électoral en décembre prochain :Le Président Denis Kadima invite la société civile à sensibiliser la population de participer massivement !

Sélection de la rédaction


Le Président de la Commission Electoral National Indépendante (Ceni), Denis Kadima Kazadi, a invité la société civile à sensibiliser la population de participer massivement aux opérations de la Révision du Fichier Électoral, qui démarre en décembre 2022. C’était devant les acteurs de la société civile, jeudi 24 Novembre 2022 dans le cadre de concertation entre Ceni- la société civile, en la salle du Congrès du Palais du Peuple.

Cette opération est cruciale, car elle mène à l’actualisation du fichier électoral. Dans l’entre temps, la Ceni se prépare pour rendre public déjà ce samedi 26 novembre le calendrier électoral.


Le numéro un de la Centrale électorale a insisté sur la détermination de son institution à organiser les élections de 2023 dans le délai constitutionnel et en mettant en avant tous les défis qui se présentent sur le parcours.


A l’heure qu’il est, la cartographie des centres d’inscription est finalisée. Aucune des 26 provinces n’a vu le nombre de ses centres d’inscription être réduite. 

En effet, la Ceni a prévu trois aires opérationnelles dont la première concerne l’Ouest et le Nord-Est avec 10 provinces : l’Equateur, Kinshasa, le Kongo Central, Kwango, Kwilu, Maï Ndombe, Mongala, Nord Ubangi, Sud Ubangi et Tshuapa. La deuxième comprend le Centre et le Sud avec 9 provinces : Haut- Katanga, Haut-Lomami, Kasaï, Kasaï Central, Kasaï Oriental, Lomami, Lualaba, Sankuru et Tanganyika. La dernière avec les 7 provinces de l’Est et du Nord-Est : Bas-Uélé, Haut-Uélé, Ituri, Maniema, Nord-Kivu, SudKivu, Tshopo », a-t-il indiqué tout en exprimant la solidarité de l’ensemble de son bureau aux populations de l’Est, victimes des atrocités d’une guerre injuste.


Il a émis le vœu de voir le retour de la paix et la sécurité revenir à l’Est de la République avant le lancement de la troisième aire opérationnelle, afin que les habitants dans cette partie bénéficient aussi des opérations de la Révision du Fichier Électoral (RFE) et de participer aux élections proprement dites.

Il aussi rappelé le niveau 2 de la formation en cascade des formateurs électoraux tout en rassurant l’assistance sur la bonne qualité des kits du partenaire coréen Miru System. 


Pour l’ensemble de l’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs, 29 700 kits ont été commandés et vont principalement fonctionner à l’énergie solaire dans 22 271 centres d’inscriptions. Concernant la première aire opérationnelle, la CENI a prévu un peu plus de 10 000 kits pour couvrir 10 provinces. La durée de l’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs est de 30 jours par aire opérationnelle », a-t-il soutenu. 


Le patron de la centrale Electorale, a insisté sur l’objectif ultime d’avoir un fichier électoral fiable, inclusif, exhaustif, sécurisé et flexible qui devrait constituer une base solide utilisable pour les opérations programmées d’identification nationale et de recensement.


De son côté, le 2e Vice-président, Didi Manara Linga, a souligné que ce genre de rencontre est un cadre d’échange des informations. La Ceni arrivé déjà vers son opération complexe et de grande envergure pour les élections de 2023. Il est vrai que la société civile a un grand rôle à jouer dans la sensibilisation, car c’est elle qui est tout près de la population. 


Dans son intervention, le directeur du cabinet adjoint en charge des questions juridiques, Dave BANZA a parlé sur les principales innovations de la loi électorale et des mesures d’application. Aux dernières élections, les listes étaient ouvertes à tous les candidats, actuellement, avec la révision de la loi électorale, les listes doivent atteindre 60% des sièges en compétition (seuil de recevabilité).

Il s’applique uniquement aux élections législatives, provinciales, municipales et locales directes. La loi prend également en compte la dimension genre dans la constitution des listes. Il a évoqué plusieurs articles innovés à savoir ; l’article 9, 10, 43, 47, 67, 110, 111,112, etc. Il a apporté un autre éclairage dans cette matière juridique en insistant sur le concept de résident des électeurs reconnu par l’administration notamment en ce qui concerne les Congolais vivant à l’étranger excluant le terme ‘’diaspora’’ plutôt englobant.


Signalons que les kits d’enrôlement ont été présentés suivis d’une simulation. Cette fois-ci le système d’enrôlement est modifié avec l’enregistrement des données biométriques. Il y a empreintes, iris, photo et des données biographiques à Savoir ; identité, adresse de résidence, origines, données Onip (taille, couleurs des yeux, …). Un ordinateur compact où tous se trouve à l’intérieur. 

Bibiche Mungungu

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Les plus lus