Processus de Nairobi III : Pourquoi le M23 ne participe pas aux discussions ?

Sélection de la rédaction

Les discussions entre la République Démocratique du Congo, les groupes rebelles et le Rwanda, ont bel et bien débuté le lundi 28 novembre 2022 à Nairobi, capitale du Kenya.

Sous la médiation de l’ancien Président Kenyan, Uhuru Kenyatta, la Rdc a accepté de dialoguer avec tous les groupes armés ayant accepté de déposer les armes.

Pour non-respect des préalables posés en amont dont celui de quitter des zones congolaises occupées, le M23 ne participe pas à cette rencontre qualifiée de la dernière chance pour l’avènement d’une paix durable dans la partie Est du pays.

Le ministre de communication et médias et porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya l’a souligné clairement au cours du briefing hebdomadaire co-animé lundi 28 novembre 2022 avec la vice-première ministre, ministre de l’environnement Eve Bazaïba.

Patrick Muyaya a rassuré la position de la RDC face à la posture actuelle du M23 soutenu par le Rwanda. Et de marteler que Kinshasa n’entend pas dialoguer avec les terroristes du M23 avant leur retrait des entités congolaises sous leur occupation.

 « Il n’y aura pas de dialogue avec le M23 s’il ne se retire pas du sol congolais » avait ouvertement déclaré le ministre des médias. 

En outre, le porte parole du gouvernement avait fait savoir qu’une une accalmie s’observe depuis quelques jours dans toutes les lignes de front à l’Est de la RDC. Ce qui ne lui avait pas empêché d’interpeller la communauté internationale.

Patrick Muyaya avait ainsi appelé cette communauté internationale à user de tous ses moyens diplomatiques possibles pour le retour de la paix dans la partie Est de la République démocratique du Congo.

Commencé le lundi 28 novembre 2022, les discussions entre le gouvernement congolais et les groupes armés prendront fin le samedi 03 décembre 2022.

Philippe Dephill Lipo

- Advertisement -spot_imgspot_imgspot_img

Les plus lus