Nord-Kivu : Plus de 100 personnes tuées et enterrées dans une fosse commune à Kishishe (Sources locales)

Sélection de la rédaction

Plusieurs sources locales font état de plus de 100 personnes sauvagement tuées par les rebelles du M23 à Kishishe, une localité du groupement de Bambo en territoire de Rutshuru au Nord-Kivu.

Ce bilan encore provisoire a été dressé le jeudi 1er décembre par plusieurs sources anonymes dont certaines avancent un nombre d’environs 122 corps sans vie des civils.

Des dépouilles mortelles ont été ramassées dans ce village après les affrontements sanglants qui avaient eu lieu le mardi 29 novembre 2022 entre les rebelles du M23 et des groupes d’autodéfense.

Selon Tazama Rdc, 122 corps auraient été déjà ramassés et enterrés dans une fosse commune sur place à Kishishe.

D’autres sources anonymes indiquent que les civils tués sont victimes des actes de représailles de la part du M23 qui subiraient plusieurs attaques meurtrières dans cette zone des conflits.

Jusqu’à ce jour, le M23 continue d’être actif sur le territoire congolais en dépit des accords de Luanda qui les somment à déposer des armes et à se retirer de leurs positions actuelles à l’est du Congo.

Un refus catégorie de leur part les prive de prendre part aux discussions que le gouvernement de la République Démocratique du Congo est en train d’engager en ce moment avec des groupes armés à Nairobi sous la facilitation de Uhuru Kenyatta, l’ancien président Kenyan.

Philippe Dephill Lipo

- Advertisement -spot_imgspot_imgspot_img

Les plus lus