Kinshasa : L’ECC organise une table ronde axée sur les violences basées sur le genre !

Sélection de la rédaction

L’Eglise du Christ au Congo (ECC), en collaboration avec la conférence des églises de toute l’Afrique (CETA), organise du 07 au 08 Décembre 2022 à la cathédrale du centenaire Protestant de Kinshasa, une table ronde genre et population. Une activité qui s’inscrit également dans le cadre de 16 jours d’activisme contre les violences basées sur le genre (VBG).

Cette rencontre qui regroupe les leader religieux et du gouvernement vise à inciter les hommes à sensibiliser d’autres hommes pour protéger la femme et la fille contre toutes formes des violences en vue d’adopter les habitudes positives envers les femmes et leurs enfants.

Ces assises de deux jours sont également une opportunité à renforcer des rôles des leaders politiques et religieux pour produire des familles durables et harmonieuses pour un développement durable, cela par le respect de la justice du genre.

Dans son mot de circonstance, Mgr Nyamuke, 1er Vice président national de l’ECC avait souhaité la bienvenue aux participants tout en souhaitant un grand succès à ce colloque.

De sa part, Rev. Dr. Lydia Mwaniki, directrice du département des femmes et genre à la CETA s’est penchée sur l’objectif de ladite réunion toute en parlant des perspectives de la CETA sur les familles durables pour une population et un développement durable.

Elle a par ailleurs rappellé que la CETA est une large organisation qui contient en son sein des églises protestantes, orthodoxes, les Anglicanes et compte 34 pays en Afrique.

M. Arsène Lukusa, consultant UNFPA, s’est focalisé sur l’analyse du contexte – État de la croissance démographique en RDC et son impact sur la qualité de vie et le développement durable : Recommandations aux familles, au gouvernement et aux acteurs religieux.

Pour sa part, le professeur David Mayele avait axé son intervention sur la théorie des familles durables pour une population et un développement durable.

Il a rappelé que ce colloque était très important dans la mesure où elle mettra des pistes des solutions pour des familles durables.

Bâtir un pays où tout homme, toute femme et tout enfant va s’épanouir où il ya aura un avenir par la jeunesse de demain, c’est à dire de l’emploi, le bien être, la bonne santé et les études de qualités. L’orateur avait rassuré que la famille est la cellule de base sur lequel qu’il doit travailler pour des valeurs pour que ça puisse impacté l’église et tout le pays entier.

Notons que le premier volet de cette rencontre était axé sur l’échange et les débats et le second sur les travaux en groupes en vue de rétablir un solide mécanisme de collaboration, en vue donné lieu aux résolutions.

Science kinkobo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_imgspot_imgspot_img

Les plus lus