🔮Situation sĂ©curitaire Ă  l’Est de la Rdc :Willy Ngoma et Justin Bitakwira parmi les nouvelles personnes sanctionnĂ©es par l’UE!

spot_imgspot_imgspot_imgspot_img

Huit nouvelles personnes viennent s’ajouter Ă  la liste de des personnes faisant l’objet de mesures restrictives par l’Union europĂ©enne en raison de la situation sĂ©curitaire en RDC.

Parmi les 8 personnes inscrites sur la liste figurent 5 membres de différents groupes armés (M23, ADF, Codeco, FDLR et Maï-Maï Yakutumba).

Aussi un membre des Forces ArmĂ©es congolaises (Fardc), un homme politique congolais et un homme d’affaires belge.

Willy Ngoma, porte-parole attitrĂ© du M23 et Justin Bitakwira figurent parmi parmi les 8 nouveaux punis de l’UE.

Si le premier est sanctionnĂ© pour avoir fait partie d’une rĂ©bellion semant la terreur et la dĂ©solation Ă  l’est de la Rdc, le second est lui sanctionnĂ© a cause de ses ses discours publics empreinte de haine Ă  l’égard de la communautĂ© Banyamulenge, ciblĂ©e et attaquĂ©e par des groupes armĂ©s.

Les 8 nouvelles personnes sanctionnĂ©es par l’UE et leurs griefs sont :

1ïžâƒŁ Willy Ngoma, porte-parole du M23. Selon l’UE, en raison de ses fonctions dirigeantes au sein de ce mouvement soutenu par Kigali, W. Ngoma contribue, Ă  travers ses fonctions, Ă  l’instabilitĂ© et Ă  l’insĂ©curitĂ© en RDC.

2ïžâƒŁ Justin Bitakwira. Il est le seul homme politique prĂ©sent sur cette liste. « Il a, de maniĂšre rĂ©pĂ©tĂ©e, incitĂ© Ă  la violence et encouragĂ© la discrimination et l’hostilitĂ© Ă  l’égard de la communautĂ© Banyamulenge, ciblĂ©e et attaquĂ©e par des groupes armĂ©s Â»

3ïžâƒŁ Joseph Nganzo Olikwa Tipi (FARDC) Ă©tait commandant du 312e bataillon de la 31e brigade jusqu’en janvier 2022. « Les forces du 312e bataillon placĂ©es sous son commandement et sa responsabilitĂ© ont perpĂ©trĂ© des attaques contre des civils entre juin et dĂ©cembre 2021 Â».

4ïžâƒŁ Ruvugayimikore ProtogĂšne, chef des FDLR-FOCA, est aussi prĂ©sent sur la nouvelle liste. Il dirige notamment le groupe MaccabĂ© [anciennement connu sous le nom de Commando de recherche et d’action en profondeur (CRAP)] des FDLR-FOCA.

5ïžâƒŁ Meddie Nkalub est aussi sanctionnĂ©. C’est un haut dirigeant des ADF. Il a Ă©tĂ© identifiĂ© comme assumant diverses responsabilitĂ©s au sein de ce mouvement, dont la communication, la propagande, le recrutement, la fabrication d’armes et le rapprochement avec Daech.

6ïžâƒŁ DĂ©sirĂ© Londroma Ndjukpa est aussi sanctionnĂ©. C’est un dirigeant du groupe Codeco-URDPC. Il est identifiĂ© comme en Ă©tant le chargĂ© de dĂ©fense et coresponsable de la branche politique.

7ïžâƒŁ William Yakutumba est aussi frappĂ©. Il est le secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral et le commandant de la CNPSC, une coalition de milices MaĂŻ-MaĂŻ. Il est aussi le fondateur et le dirigeant d’une des plus grandes milices de cette coalition, les MaĂŻ-MaĂŻ Yakutumba.

8ïžâƒŁ Alain Goetz est aussi sanctionnĂ©. L’homme d’affaires belge a reçu, achetĂ©, raffinĂ© et commercialisĂ© de l’or illicite provenant de mines en RDC contrĂŽlĂ©es par des groupes armĂ©s non gouvernementaux, dont les MaĂŻ-MaĂŻ Yakutumba et les RaĂŻa Mutomboki.

Actuellement 17 personnes sont sous le coup d’une sanction europĂ©enne. Ces militaires et civils sont interdits de mettre leurs pieds sur l’espace de l’UE. Leurs avoirs personnelles y sont Ă©galement gelĂ©s pendant une pĂ©riode d’une annĂ©e.

Philippe Dephill Lipo

Entrer en contact

Article recent

spot_img

A la Une