Matinée d’échanges à Matadi : Malicka Mukubu sensibilise les femmes de l’UDPS sur le mécanisme de préventions contre les violences basées sur le genre

Sélection de la rédaction

Après avoir participé à la cérémonie officielle du lancement des activités liées à la campagne des 16 jours d’activisme contre les violences faites à la femme et la jeune fille par la ligue nationale des femmes de l’UDPS, la Secrétaire Nationale Chargée des Questions Electorales et Représentation de la Femme au sein du parti, Mme Malicka Mukubu s’est rendue depuis mercredi 07 décembre dernier dans la province du Kongo-Central pour sensibiliser les femmes du parti aux différents moyens de prévention contre les violences basées sur le genre.

En effet, cette campagne de sensibilisation de lutte contre les VBG menée le vendredi 09 décembre 2022, dans la ville portuaire de Matadi, avait également pour objectif principal de faire connaître aux femmes du Kongo-Central les différentes formes de violences que subissent la femme et la jeune fille à tous les niveaux et dans toutes les couches de la vie sociale en République Démocratique du Congo.

Selon Mme Malicka Mukubu, la constitution et la loi électorale accordent assez d’avantages aux femmes pour une prise de pouvoir égalitaire et l’élimination des violences basées sur le genre.

Au regard des enjeux de l’heure, Mme Malicka Mukubu a invité les femmes militantes du parti à devenir des actrices clés et participer à la redynamisation du parti, afin d’accroître leur participation aux prochaines échéances électorales.

Dans la ville de Matadi, la Secrétaire Nationale Chargée des Questions Electorales et Représentation de la Femme au sein du parti, a été accueillie par une centaine de femmes militantes au siège de la Fédération de l’UDPS.

S’adressant aux femmes du parti, Mme Malicka, a martelé que la sensibilisation de la femme pour attiser son intérêt à la participation politique est un devoir. Pour elle, l’intégration et l’engagement doit en politique lui permettra d’accéder à des postes de prise décision.

« Alors aujourd’hui plus que jamais, nous devons accentuer et améliorer résolument les actions de sensibilisation afin que la femme qui est appelée à être actrice (candidate et électrice) et non spectatrice, soit mise à l’abri de toute forme de violences: physique, psychologique, verbale, sexistes… ce qui favorisera une représentativité de la gent féminine dans les postes de décisions. », a lancé Mme Malicka Mukubu.

Rappelant que la nation congolaise ne peut pas espérer avoir bonnes élections sans la paix et la sécurité, celle porte les responsabilités liées au genre au sein de l’UDPS, n’a pas manqué de mots pour apporter son soutien aux FARDC, et a lancé un appel aux femmes de Matadi afin de soutenir à leurs tours, les efforts fournis par le Chef de l’État, Felix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, qui s’était rendu dans la ville il y a deux jours dans le but de la pacification du pays.

Après Matadi, Mme Malicka Mukubu est attendue dans la ville de Boma pour une rencontre avec la ligue provinciale des femmes et tenir des échanges sur la lutte contre les violences basées sur le genre.

Grâce Israelle KANGUNDU

- Advertisement -spot_imgspot_imgspot_img

Les plus lus