Sud-Kivu : La société civile condamne le silence des autorités face à la recrudescence de l’insécurité à Bukavu !

Sélection de la rédaction

Le phénomène « corps sans vie » est devenu monnaie courante dans la province du sud-kivu en général et dans la ville de Bukavu en particulier.

A en croire David Cikuru, millitant de la société civile de Bukavu sous-noyeau d’Ibanda, il ne se passe plus une semaine sans qu’on ne ramasse un corps humain sans vie.

Navré, ce membre appartenant au cadre de concertation de la société civile déplore le silence des autorités compétentes qui, en principe, devraient enquêter pour dénicher et punir les auteurs de ces tueries.

 » Nous condamnons le silence des autorités suite à la découverte des corps sans vie enregistrés dans la Commune d’Ibanda et un peu partout dans la Ville de Bukavu où il ne se passe plus une semaine sans parler de l’insécurité », a-t-il déclaré.

Et de revenir sur le cas le plus récent d’assassinats perpétrés récemment dans la ville de Bukavu .

Pas plus tard que l’après midi du Dimanche 18 décembre 2022, un corps sans vie d’un homme d’une quarantaine d’années a été découvert à Muhungu dans l’enceinte de l’ISP Bakavu proche de l’EDAP.

Il va de soi que des dispositions pour sécuriser la population administrés soient prises par des autorités.

Salomon Mubasi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_imgspot_imgspot_img

Les plus lus