Assemblée Nationale :Irène Esambo fixe les députés nationaux sur la mise en application de la loi organique portant promotion et protection des droits des PVH-APV en Rdc.

Sélection de la rédaction

La Ministre en charge des Personnes vivant avec handicap et autres personnes vulnérables, Maître Irène Esambo Diata est revenue le jeudi 21 décembre 2022 à l’Assemblée Nationale, plus particulièrement devant la commission Socio culturelle pour répondre répondu aux préoccupations des députés nationaux relatives à la protection et promotion des personnes vivant avec handicap et autres personnes vulnérables.

Notamment sur la mise en application de la loi organique n°22/003 du 3 mai 2022, promulguée par le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo portant promotion et protection des droits des personnes avec handicap.

En tant qu’organe chargé de contrôler l’exécutif national, les députés membres de la commission socioculturelle de l’Assemblée Nationale, dirigée par l’honorable Léon Mondole Eso Libanza, ont auditionné religieusement le Ministre de tutelle sur la mise en œuvre de ladite loi organique depuis sa promulgation par le président de la République jusqu’à ce jour.

L’intérêt de cette audition du ministre revêtait d’une grande importances pour la commission parlementaire dans la mesure où, a indiqué son président, toutes les lois adoptées, votées et promulguées coûtent chères à la République. Celles-ci doivent alors être appliquées dans un délai raisonnable.

A en croire, Léon Mondole, l’objectif
de cet exercice pour les élus, était de faire des recommandations utiles et pertinentes au gouvernement central pour une mise en œuvre effective de cette loi visant les PVH APV.

Réagissant à toutes les questions des élus de la commission socio-culturelle sur les questions de la mise en œuvre de la loi organique, les modalités pratiques et l’accessibilité sur l’étendue du territoire national, et ce, dans le cadre de la redevabilité,

Réagissant aux questions lui posées par les membres de la commission socioculturelle Madame la Ministre Irène Esambo Diata avait expliqué aux représentants du peuple qu’elle avait déjà obtenu l’agrément pour la mise en place d’une administration des services et des métiers.

Également élaboré des décrets qui doivent être pris en son temps par le Premier Ministre. Aussi préparé des Arrêtés à signer par elle même quant à ce.

Esambo Diata avait indiqué aux élus du peuple que tous les efforts déjà déployés doivent être accompagnés des moyens financiers, techniques et humains.

« Je voudrais commencer par dire merci aux honorables députés parceque c’est dans le cadre de la redevabilité. Nous comme membre du gouvernement, nous avons le devoir de rendre compte à notre peuple par rapport à ce que nous faisons comme travail. Parceque là, nous avons comme mission de travailler pour l’amélioration des conditions de ce peuple. Et moi, j’ai la mission pour les personnes avec handicap et les autres catégories vulnérables qui ont été longtemps oublié et marginalisé dans notre société. Et voilà qu’avec la vision de notre président de la République, nous sommes entrain de travailler et Dieu merci, les honorables députés nous ont facilité d’adopter définitivement la loi organique portant protection et promotion des droits des personnes avec handicap. Et cette loi doit être mise en application pour réellement rencontrer les préoccupations des personnes avec handicap qui ont été longtemps marginalisés. Et aujourd’hui j’ai été appelé pour rendre compte par rapport à tous ce que j’ai pris comme mesures pour faciliter la mise en application de cette loi. Et j’ai expliqué qu’il a des décrets que je suis entrain d’élaborer et qui doivent être pris par son Excellence Monsieur le Premier Ministre. Et entant que ministre de tutelle, c’est à vous de proposer et tout le gouvernement analyse, adopte et finalement on met en application. Il y a aussi des arrêtés à soigner, il y a l’administration. Et là j’étais entrain d’expliquer aussi qu’il y a quelques semaines déjà, on a obtenu l’agrément pour la mise en place d’une administration des services et des métiers pour les personnes avec handicap. Comprenez qu’il y a quand-même des efforts au niveau du gouvernement mais le défi est aussi grand parceque nous avons besoin des moyens en termes techniques, financiers et humains parcequ’il faut des personnes qui devront travailler dans cette administration, pas seulement les personnes avec handicap mais aussi toutes les autres personnes qui ont des compétences pour que la question de l’inclusion des personnes avec handicap devienne une réalité dans notre pays », a dit la Ministre à l’issue de son audition.

Pour le député national et président de la commission socio-culturelle, Léon Mondole Eso Libanza, ses collègues députés notamment celle de la commission qu’il préside, ont désormais une idée sur l’évolution des mesures d’application de la loi organique. Et ce, avant de promettre qu’ils feront des recommandations au Premier ministre pour que ce dernier prenne rapidement les décrets lui soumis à cet effet.

En conclusion, le président de la commission socioculturelle de l’Assemblée Nationale avait rassuré leur interlocutrice de leur accompagnement

« Nous avons aujourd’hui une idée sur l’état d’avancement des mesures d’application de la loi. Et comme parlement nous allons, pour le reste, là où il y a à booster, nous allons adresser les recommandations à qui de droit, c’est-à-dire au premier ministre, chef du gouvernement pour que les dispositions qui concernent l’ensemble du gouvernement c’est-à-dire le décret, soit rapidement mis en place et cela dans le délai’ a-t-il fait savoir à la hôte de sa commission.

Et de renchérir : Si nous votons les lois, c’est pour les appliquer pour l’intérêt de notre peuple et nous sommes très attentifs à l’évolution de cette loi organique et nous allons continuer à suivre.

Satisfait des échanges effectués entre les deux parties, Léon Mondole avait, au nom de ses Collègues, remercié sincèrement et féliciter vivement madame la ministre délégué chargé des PVH APV pour la transparence et la sincérité qui a marqué son exposé mais.
Mais aussi pour les échanges entre les deux parties, lesquelles ont permis aux députés d’avoir une idée sur l’état d’avancement de cette loi.

Il y a quelques jours, Madame le ministre délégué chargé des PVH APV avait participé au sommet mondial sur les droits des personnes handicapées.

Battante et militante, Irène Esambo était retournée au pays avec plusieurs projets et actions qu’elle compte entreprendre pour le bien être des gens de sa condition physique.

Philippe Dephill Lipo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_imgspot_imgspot_img

Les plus lus