FIKIN: Le Dg Didier KABAMPELE réitère sa volonté de remettre l’institution foraine dans ses missions

Sélection de la rédaction

Dans une entrevue avec la presse ce vendredi 23 décembre 2022 dans son bureau de travail, le Directeur général de la Foire internationale de Kinshasa (FIKIN), Didier KABAMPELE NGABUL, a réitéré ses vœux de voir cet outil du gouvernement, remplir ses missions régaliennes, notamment l’organisation des expositions tant nationales qu’internationales ainsi que provinciales. 

En effet, après avoir fait l’état des lieux depuis sa prise de fonction, le Dg KABAMPELE promet de remettre l’institution foraine dans sa mission primordiale, à l’issue d’une opération d’assainissement à travers notamment la démolition des kiosques et autres structures de fortune qui ont désorienté la FIKIN de son objet social.

Pour ce faire, le numéro un de cet établissement public promet aussi de prendre langue avec le gouvernement de la république, pour la délocalisation des éléments de la police nationale congolaise qui y ont élus domicile. « Tous les éléments ci-haut évoqués ne permettent à la FIKIN d’organiser une quelconque activité. C’est donc après avoir assaini le site, que nous pouvons penser d’organiser une activité foraine et autres expositions », a-t-il dit.

Selon lui, peu importe le temps que cela prendra, pour la simple raison que, dans toute action managériale, il faut toujours savoir prendre des décisions à court, moyen et long terme. « Pour la FIKIN, il y a déjà des décisions à court terme qui ont été prises, en l’occurrence l’interdiction des vendeurs ambulants et des petites activités de fortune. Nous sommes en train d’y travailler pour arriver à matérialiser la vision du Chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi, celle de mettre l’homme au centre de tout », a promis le Dg KABAMPELE, faisant allusion aux travailleurs de la FIKIN qui prestent dans des conditions misérables. Au-delà de cette réalité, il pense que le public qui vient visiter la FIKIN, n’a pas droit aux images qu’offrent actuellement la FIKIN, lesquelles n’enchantent pas la RDC.

A tous les congolais, Didier KABAMPELE les invitent à comprendre que la FIKIN n’a pas été créée pour  les kiosques de fortunes et autres antivaleurs. « Il faut que la Foire redore son image dans  l’organisation des éditions foraines, à travers les expositions nationales et internationales. Un spot est en train d’être réalisé à ce sujet », a-t-il conclut.  

Auparavant, le Dg Didier KABAMPELE avait réitéré ses remerciements au Chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi pour la responsabilité qu’il leur a confié, de gérer cette institution foraine, qui au départ était une entreprise publique depuis sa création, avant d’être transformée en établissement public par le Décret n° 09/12 du 24 avril 2009 du Premier ministre Adolphe Muzito. 

Pour rappel, la Foire internationale de Kinshasa (FIKIN) est une manifestation internationale à caractère commercial, industriel, agricole et artisanale. Déjà à partir de 1973, elle était devenue membre de l’Union des foires internationales. La FIKIN a connu des temps forts de son histoire, d’autant plus qu’elle était un rendez-vous annuel à ne pas rater par les élèves qui n’attendaient que les vacances pour s’y rendre avec leurs familles.

José Wakadila

- Advertisement -spot_imgspot_imgspot_img

Les plus lus