Province de la Tshopo : Une femme décède de suite d’un pétard à Kisangani !

Sélection de la rédaction

Le jeu des pétards devient de plus en plus le chouchou des jeunes enfants à l’approche des festivités de fin d’année en République Démocratique du Congo.

Et ce, sans compter des conséquences que ces bruits emis par ces artifices pourraient parfois avoir avoir sur le plan sanitaire du commun de mortels.

En effet, une femme est morte jeudi 22 décembre 2022 à Kisangani, chef lieu de la province de la Tshopo de suite d’un bruit du pétard qu’un enfant avait fait exploser à côté d’elle.

En proie à l’hypertension artérielle, la pauvre ayant sursauté de frayeur était décédé en tombant par terre.

Des témoignages rapportent que cet événement malheureux s’était produit au quartier Balese dans la commune de Mangobo à Kisangani.

Sentant effectivement un danger dans son acte, l’auteur du drame s’était éclipsé dans la nature aidé par l’obscurité. Inconcevable !

Un pétard est un dispositif explosif de faible puissance utilisé surtout pour la défloration bruyante qu’il produit.

Les jeunes enfants utilisent ces artifices pour participer à leur manière à l’ambiance des fêtes de fin d’année.

En République Démocratique du Congo, aucune loi ne semble régler l’utilisation des pétards dont certains modèles détonnent assez fort pouvant blesser ou même causer des victimes. Les autorités du pays interpellées !

Philippe Dephill Lipo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_imgspot_imgspot_img

Les plus lus