Processus électoral: La VSV clôture l’atelier de recyclage des sensibilisateurs en éducation civique et électorale

Sélection de la rédaction


La Voix des Sans Voix pour les droits de l’homme (VSV), a organisé du mercredi 28 au vendredi 30 décembre 2022, un atelier de recyclage des sensibilisateurs en éducation civique et électorale, monitoring et rapportage des violations des droits de l’homme, en lien avec le processus électoral en cours en RDC.

Au total, quatre vint (80) participantes et participants ont été formés au cours de cet atelier organisé dans le cadre du projet : « appui aux activités des droits de l’homme pour une participation active des populations à la revendication et la défense de leurs droits fondamentaux », financé par l’Ambassade de Suède à travers Diakonia RDC.


Lors de la cérémonie de clôture de cet atelier de recyclage au Centre Bondeko de Limete, le Directeur exécutif de la VSV, Rostin Manketa, a rappelé dans son speech, qu’il n’y qui a pas de vie dans la dignité pour tous, sans le respect des droits de l’homme et des valeurs démocratiques.

« Pour que les droits humains soient respectés, il faut qu’il y ait une population qui connait ses droits et qui peut les revendiquer auprès des autorités ; et le droit d’être électrice, électeur ou de participer à la gestion des affaires publiques de son pays, est reconnu à tout citoyen congolais et ce, conformément aux instruments nationaux, régionaux et internationaux des droits de l’homme », a-t-il fait observer.


Pour M. Rostin Manketa, cet atelier de recyclage tombe à point nommé en ce moment où la RDC se prépare à organiser en décembre 2023, les élections présidentielle, législatives et locales.

A ce sujet, la VSV félicite la CENI (Commission électorale nationale indépendante) pour le respect de son calendrier électoral qui a commencé comme prévu, avec le lancement de l’opération d’identification et d’enrôlement des électrices et des électeurs dans la première ère opérationnelle comprenant la ville de Kinshasa ; les provinces du Kongo-central, Maï-Ndombe, Kwango, Kwilu, Equateur, Nord-Ubangi, Sud-Ubangi, Tshuapa et Mongala.


Selon Rostin Manketa, vu le contexte de la RDC, les sensibilisateurs formés vont se déployer dans les différentes communes de la ville-province de Kinshasa, particulièrement dans les communes de Masina et Bumbu, pour inviter la population à se faire identifier et enrôler massivement.

« La VSV saisit l’occasion pour demander à la CENI d’être à l’écoute non seulement des encouragements, mais également et surtout des plaintes de la population, en ce qui concerne l’opération d’identification et d’enrôlement, en vue d’améliorer effectivement ce qui ne va pas bien, en faisant très attention aux nombreux défis soulevés, pour ne pas rater le décollage comme tout est encore au début », a-t-il avertit, soutenant que la VSV fait le recoupement des informations qui font état de plusieurs centres non encore opérationnelles dans beaucoup des territoires, ainsi que du nombre insuffisant des machines, de la lenteur des agents commis à l’opération d’identification et d’enrôlement, la mauvaise qualité de la carte d’électeur…

La CENI doit rectifier le tir

A cet effet, la VSV invite la CENI à apporter urgemment la solution idoine, afin d’éviter le désengagement voire le découragement de la population. « Il n’est pas normal que des dizaines de personnes se déplacent vers les centres d’identification et d’enrôlement, où ils attendent de nombreuses heures sans parfois être reçues. Ces personnes rentrent souvent découragées, pour avoir perdu inutilement leur précieux temps et leurs énergies », a conclu le Directeur exécutif de la Voix des Sans Voix pour les droits de l’homme.

A noter que durant les trois jours de formation, les participants ont été outillés sur plusieurs thématiques dont « éducation civique et électorale » ; « droits de l’homme » ; « monitoring et rapportage des cas des violations des droits de l’homme ».

A leur tour, les participants iront sensibiliser la population de leurs communautés respectives, en commençant par leurs membres de familles, à travers l’opération porte à porte, sur les thématiques sus évoqués.

José Wakadila

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_imgspot_imgspot_img

Les plus lus