Des irrégularités de l’opération de l’identification et de l’enrôlement des électeurs au Nord-Ubangi: Le président de LANU, Giscard Mvelete s’exprime!

Sélection de la rédaction

Face aux irrégularités au sein des centres d’inscriptions de la Commission Électorale Nationale Indépendante(Ceni) par rapport à l’opération de l’identification et de l’enrôlement des électeurs à travers les provinces de la première aire opérationnelle en général et de la province du Nord-Ubangi en particulier, le president de Ligue des Associations et Notabilités du Nord – Ubangi (LANU ), Giscard Mvelete s’est exprimé pour faire part à cette institution d’appui à la démocratie des doleances et cris de détresse qu’a enregistré son organisation depuis le début de l’opération dans cette partie du pays jusqu’à ce jour.

Il a pour sa part, signalé plusieurs problèmes qui inquiètent la population du Nord – Ubangi lors de la dite opération de la révision du fichier électoral. Il s’agit notamment du disfonctionnement du matériel déployé sur terrain. Pour lui les machines ne répondent pas. Les agents de la Ceni commis à cette tâche n’arrivent pas à se défendre comme il faut. Bref, ils ne sont pas techniquement et qualifiés pour enrôler bon nombre d’électeurs qui se pointent aux portillons afin de s’inscrire. Ces derniers ne respectent pas le nombre prévu par jour pour l’enrôlement. A cela s’ajoute, le faible taux de déploiement du matériel dans centaines contrées de la province. Ainsi, les populations des villages, secteurs, quartiers effectuent plus de trente kilomètres à pied pour se faire enrôler. Il est vrai que la cartographie établie par la CENI pour cette opération a compliqué les calculs des uns et des autres. A l’allure où vont les choses, les personnes en situation de handicap, les vieillards, les femmes enceintes et malades risqueront de se voir exclus dans le processus électoral de 2023. Ce qui constituera une atteinte au droit de citoyenneté.

A en croire M. Giscard Mvelete, c’est comme si les machines déployées dans les centres d’inscription n’ont pas été passées en essai. Le problème d’autonomie des batteries incorporées se posent tous les jours, voire même les groupes électrogènes de Secours ne démarrent par fois qu’avec nombreux efforts humains.

Au regard de tout ce qui précède, la Ligue des Associations et Notabilités du Nord – Ubangi propose des solutions à la Ceni pour réussir la dite opération. Il s’agit d’augmenter le nombre des machines d’enrôlement dans la province du Nord – Ubangi, avec plus au moins 10machines par Territoire avec un personnel techniquement qualifié; de multiplier de centres d’enrôlement dans chaque Territoire ; etc.

Faute de ne pas faire attention à ceci, la Ceni sera obligé de prolonger son opération d’enrôlement de plus de six ou huit semaines pour permettre aux populations de s’enrôler massivement.

Bibiche Mungungu

- Advertisement -spot_imgspot_imgspot_img

Les plus lus