spot_img

Consulter le journal

Au cours d’une formation au cercle Elais de Kinshasa :L’Ong ‘LFM’ appelle les femmes à plus de responsabilité dans la diffusion de l’information.

AccueilSociétéAu cours d'une...

L’ong ‘ Leadership de femme des médias, ( LFM) a organisé le mercredi 29 mars 2023 une masterclass à l’intention des femmes des médias au restaurant Zamani du cercle Elais de la commune de la Gombe à Kinshasa.

Plusieurs responsables des médias congolais et membres d’organisations de la société civile ont rehaussé de la présence ladite formation au cours de laquelle ils ont exhorté les participantes à plus de responsabilité dans le traitement et la diffusion de l’information particulièrement pendant cette année électorale en République Démocratique du Congo.

Aussi à plus de sens d’automatisation dans une société où les femmes doivent se lever pour pour un leadership.

Sous le thème  » informations électorales: comment procéder ?,’ ladite formation avait pour objectif de lutter contre toute infox et de découvrir les pièges de la manipulation en s’inscrivant dans l’objectivité.

Cette formation avait également comme vocation d’apprendre aux jeunes et femmes journalistes quelques notions sur le leaderships féminin.

2023 étant une année électorale en République Démocratique du Congo, quelle information électorale à livrer au public et comment procéder pour sa transmission ?

En fait, c’était principalement autour de cette question que les orateurs de cette formation ont tenté de répondre à une assistance composée majoritairement des jeunes étudiantes aspirant au métier du journaliste.

A cette problématique, s’est ajouté celle relative au Leadership féminin au sein des organes de Presse

L’assistance a eu à suivre un partage d’expérience d’une femme des média , Christelle Mpongo sur son magazine femmes d’Afrique.

Dans le cadre de cette masterclass l’organisation a fait appel à 6 orateurs ayant abordé chacun le thème de leurs réflexions sous des aspects spécifiques.

Parmi ces panelistes figuraient la journaliste Christelle Mpongo, éditrice du magasine femmes d’Afrique, de Mme Grâce Shako, coordinatrice de l’ONG LFM , de Patient Ligodi, responsable de l’actualité. CD, Mme Leonnie Kandolo, activiste de droit de l’homme, Mme Arlette Odia, Avocate et présidente d’un mouvement politique, Eugène Kandolo, Mr Isaac, DG de l’univers Télévision.

Dans l’ensemble de leurs interventions, les orateurs répartis dans deux panels, ont mis en évidence la notion de la responsabilité du journaliste appelée à jouer un rôle de premier plan, que ce soit pendant la période électorale ou hors celle-ci.

Et d’insister sur le fait que pendant période électorale par exemple, le journaliste doit fournir une bonne et saine information au commun de mortels, un atout majeur pour lui permettre de faire un bon choix judicieux pour son avenir.

Pour pousser les femmes à l’excellence et à l’esprit du travail bien fait, Mme Christelle Mpongo, la première à prendre la parole a fait état de sa propre expérience en tant que responsable Magasine ‘ femmes d’Afrique ‘ ayant 10 ans d’existence.

Christelle Mpongo a indiqué que seuls les sacrifices consentis ont permis à son Magazine de jouir les fruits de son existence. Et de renchérir que les femmes des médias qui aspirent à être des responsable dans ce secteur doivent être persévérantes et mettant en tête qu’être femme leader d’un médias, c’est consentir beaucoup de sacrifices.

L’éditrice du Magazine ‘ femmes d’Afrique ‘a conclu que lorsqu’on commence une oeuvre qui est apprécié, on n’a plus droit de s’arrêter quelque part dans la mesure l’initiateur de l’œuvre a toujours servi de modèle aux appréciateurs des société.

Motif de satisfaction particulièrement pour. Mme Grâce Shako, la coordinatrice du LFM qui a remercie l’assistance venue au delà de ses attentes.

Grâce Shako a également remercié de vives voix les 6 orateurs pour la qualité des matières transmises dans le cadre de ladite masterclass. Une activité organisée dans le cadre de la journée internationale des droits de la femme.

Notons que L’ong LFM est née de la détermination de jeunes dames journalistes dans leur soucis ardents de vouloir redorer l’image et le visage de la femme de médias.

Aussi, la LFM s’engage -t-il à redynamiser les professionnels de médias afin de donner un bon rendu pour les populations, se forger afin d’être des meilleurs de la sociéte.

Alors que la LFM est seulement à son sixième mois de son existence, elle compte déjà plusieurs conférences organisées dans les universités dans le but de conscientiser les les jeunes étudiantes en sciences de l’information et de communication qui souhaiteraient embrasser le monde de médias.

Mamie Ngondo/ CP

Get notified whenever we post something new!

continuer la lecture

Inondations provoquées par la montée des eaux du Lac Tanganyika : Jean-Michel Sama Lukonde échange avec le caucus de Sénateurs de la province du...

Le Premier Ministre sortant, Jean-Michel Sama Lukonde, a reçu en audience mercredi 22 mai 2024, à la Primature, le Caucus de Sénateurs élus du Tanganyika, accompagné du Ministre des Affaires Sociales et Actions Humanitaires. Cette délégation des élus est venue...

Pour avoir été élu président de la Chambre basse du Parlement: Les jeunes leaders promettent un soutien indéfectible à l’honorable Vital Kamerhe

Les jeunes leaders dans le Sud-Kivu promettent un soutien indéfectible à l'honorable Vital Kamerhe, élu président de la Chambre Basse du Parlement de la République Démocratique du Congo. Un mandat qui sera décisif,en ce moment où l'Est du pays...

Assemblée Nationale: 15 ans après sa démission, Vital Kamerhe retrouve son poste du Président de la chambre basse du Parlement congolais

Sans surprise et dans une ambiance bon enfant, Vital Kamerhe a été élu, mercredi 22 Mai, président du bureau définitif de l'Assemblée nationale de la République Démocratique du Congo. L'élu de Walungu qui était du reste candidat unique à son...

Enjoy exclusive access to all of our content

Get an online subscription and you can unlock any article you come across.