spot_img

Consulter le journal

ITURI : Accusé de révoquer certains agents du secteur des mines , Richard Saidi éclaire l’opinion

AccueilSociétéITURI : Accusé...

Plus on garde silence plus on est pris comme la victime, estime une certaine opinion. En effet, après un long moment de silence, le chef de la division des mines, Richard Saidi Munyanya, a décidé de fixer l’opinion sur une affaire liée à la révocation des agents du secteur des mines.

Une affaire dénoncée et décriée Paris une certaine opinion populaire et certains leaders politiques de la province de l’ituri au profit de ses proches.

Tout en n’étant pas contre la liberté d’expression et d’opinion que quiconque jouit surtout lorsque il s’agit de dénoncer tout haut tout comportement contraire aux bonnes mœurs et à la bonne gouvernance, Richard Saidi estime néanmoins que cet exercice lié aux droits humains doit se faire de manière ordonnée.

Autrement dit les contestataires et protestataires doivent fonder leurs arguments sur des preuves tangibles.

Et d’estimer que tous ceux qui dénoncent d’une manière ou d’une autre ce soi-disant comportement coupable de sa part n’ont pas un seul agent qui leur a brandi une carte de service.

Encore moins une commission d affectation délivrée par la division des Mines. , Raison pour laquelle il défie tous les plaignants de lui prouver quel agent aurait été révoqué au bénéfice d’un de ses proches.

Pour le chef de division des Mines de l’ituri, ces actes témoigneraient tout simplement la jalousie et l’acharnement contre sa personne.

Ces fausses dénonciations qui ne sont pas les premières du genre à son endroit, viennent compléter le rang de plusieurs d’autres.

En effet, il n’y a pas avant longtemps, un militant du parti politique Union pour la nation congolaise l’avait accusé dans une émission télévisée à kinshasa.

Selon ce dernier, Richard Saidi aurait facilité l’expropriation d un carré minier situé dans le territoire de Mambasa, et ce, en complicité avec un certain Saidi kishombo.

Des accusations rejetées en bloc par le chef de la division de Mines qui en contre attaquant avait indiqué que toutes ces dix mille personnes qui exploitent illégalement l’or dans ce carré minier se trouvaient dans la concession de la société Glodis.

Et pour cause, ladite société dispose de tous les documents des titres miniers, ce qui lui a permis de sommer tous ces exploitants artisanaux de quitter le lieu et non le chef de division. U acte valant certainement une sorte d’expropriation mais justifié par des documents y relatifs.

Patrick Ndibu Van

Get notified whenever we post something new!

continuer la lecture

Inondations provoquées par la montée des eaux du Lac Tanganyika : Jean-Michel Sama Lukonde échange avec le caucus de Sénateurs de la province du...

Le Premier Ministre sortant, Jean-Michel Sama Lukonde, a reçu en audience mercredi 22 mai 2024, à la Primature, le Caucus de Sénateurs élus du Tanganyika, accompagné du Ministre des Affaires Sociales et Actions Humanitaires. Cette délégation des élus est venue...

Pour avoir été élu président de la Chambre basse du Parlement: Les jeunes leaders promettent un soutien indéfectible à l’honorable Vital Kamerhe

Les jeunes leaders dans le Sud-Kivu promettent un soutien indéfectible à l'honorable Vital Kamerhe, élu président de la Chambre Basse du Parlement de la République Démocratique du Congo. Un mandat qui sera décisif,en ce moment où l'Est du pays...

Assemblée Nationale: 15 ans après sa démission, Vital Kamerhe retrouve son poste du Président de la chambre basse du Parlement congolais

Sans surprise et dans une ambiance bon enfant, Vital Kamerhe a été élu, mercredi 22 Mai, président du bureau définitif de l'Assemblée nationale de la République Démocratique du Congo. L'élu de Walungu qui était du reste candidat unique à son...

Enjoy exclusive access to all of our content

Get an online subscription and you can unlock any article you come across.