spot_img

Consulter le journal

Lutte contre la malnutrition en RDC: La FAO appuie la tenue d’une matinée de restitution des résultats de la Cartographie des Intervenants et des Interventions en nutrition pour les années 2020 et 2021

AccueilSociétéLutte contre la...
                                                                                                                           

La salle Garamba du nouveau bâtiment Administratif du gouvernement situé en face du Palais du Peuple, a servi de cadre à la tenue d’une matinée de restitution des résultats de la cartographie des intervenants et des interventions en nutrition pour la période 2020 et 2021.


Cette activité organisée par le Programme national de nutrition (PRONANUT) avec l’appui de l’UNICEF, de la FAO et de l’UN Nutrition, vise à identifier chaque partenaire de nutrition dans les différentes zones de santé, leurs actions, la population couverte pour chaque type d’intervention, mais également des informations importantes pour la planification et le renforcement du suivi des actions de nutrition, en vue d’éviter les doublons et dégager le Gap (Décalage ).


Mise en œuvre par le Ministère de la Santé Publique, Hygiène et Prévention en collaboration avec la FAO, l’objectif principal est non seulement d’identifier, mais aussi de documenter le paysage des acteurs clés de nutrition.


Au total, 32 actions prioritaires ont été retenues pour une bonne orientation de stratégie des activités de plaidoyer pour la nutrition, en vue de lutter contre la malnutrition sous toutes ses formes.


Ces résultats permettront de renforcer des mécanismes de coordination ; de déterminer les lacunes des interventions entre autres la couverture géographique des interventions, la répartition ou la concentration des partenaires ; de déterminer le volume d’investissement des actions et les zones d’investissement pour la nutrition, mais aussi d’identifier le doublon dans les interventions.


Pour Mme Kalenga Tshiala Béatrice qui a pris la parole au nom du Secrétaire général à la Santé Publique Hygiène, et Prévention empêché, la malnutrition en RDC est un problème de santé publique, pour la simple raison que presqu’un enfant sur deux souffre du retard de croissance, tandis que un (1) sur dix (10) souffre également de malnutrition aiguë.


Elle a par ailleurs rappelé que la RDC compte à ce jour, au moins 1,5 millions d’enfants de moins de 5 ans souffrant de malnutrition aiguë sévère. Et pour la malnutrition chronique, 9 millions d’enfants souffrent chaque année de retard de croissance, ce qui hypothèque l’avenir de la population congolaise.


Et de poursuivre :  » Un nouveau plan stratégique Miltisectoriel pour la période 2023-2030 est en élaboration et attendu pour être présenté au Forum National de Nutrition qui se tiendra au mois d’octobre 2023, et comme vous le savez déjà ce forum sera placé sous le haut patronage de son Excellence Monsieur le Président de la république, Félix Antoine Tshisekedi »


Pour sa part, Mme Zanou Elisabeth, nutrition Manager au sein de l’UNICEF, a expliqué que cet exercice de cartographie a été démarré depuis 2017, et entre dans le cadre du renforcement du mouvement de nutrition au sein duquel la RDC a adhéré. Un mouvement qui exige une analyse approfondie d’intervention, en vue de savoir s’il répond aux attentes de la population dans la nutrition et la sécurité alimentaire.


Notons que cet exercice de cartographie a été conduite par le PRONANUT avec l’appui technique et financier de l’Unicef, la FAO, l’UN Nutrition, le Pam et l’union européenne pour savoir où est ce que il ya des problèmes de nutrition et où est ce que la population a besoin d’intervention de nutrition, mais également d’avoir des informations adéquates sur les intervenants et les interventions en nutrition en RDC.

José Wakadila et Science Kinkobo

Get notified whenever we post something new!

continuer la lecture

Décès de Khadija Alissa : Moussa Mondo suspendu par le PPRD !(Communiqué)

Le Parti du Peuple pour la Reconstruction et le Développement (PPRD) vient de suspendre ce lundi 15 avril 2024 un de ses membres, en la personne de Moussa Mondo. Une mesure à titre conservatoire consécutive à une présumé implication de...

Violences conjugales à Kinshasa : Un homme politique tue sa femme !

L'ancien Vice-Ministre chargé des hydrocarbures dans le gouvernement Ilunkamba, Moussa Mondo, serait mis aux arrêts après le décès le dimanche 14 avril 2024 de son épouse Khadija Alissa à l'hôpital initiative Plus, apprend-t-on le lundi 15 avril 2024 de...

Aéroport de N’djili: La chancellerie de l’Archidiocèse de Kinshasa condamne le traitement « dégradant » réservé au Cardinal Fridolin AMBONGO

Dans un communiqué rendu public le dimanche 14 Avril, la chancellerie de l'Archidiocèse de Kinshasa condamne avec la dernière énergie le traitement dégradant que les Services officiels aéroportuaires de N'djili ont réservé à Son Eminence Fridolin Cardinal AMBONGO qui...

Enjoy exclusive access to all of our content

Get an online subscription and you can unlock any article you come across.