spot_img

Consulter le journal

Participation citoyenne des PVH au processus électoral: La FENAPHACO se félicite de l’appui financier de l’Ong internationale IRI

AccueilSociétéParticipation citoyenne des...


Au cours d’une activité axée sur le rapport d’impact des activités réalisées avec l’appui financier de l’Ong internationale IRI (Institut Républicain international) dans le cadre du projet d’appui et de renforcement de la participation citoyenne des personnes vivant avec handicap (PVH) au processus électoral inclusif en République démocratique du Congo, le Coordonnateur nationale de la Fédération nationale des associations des personnes handicapées du Congo (FENAPHACO-HANDICAP/CONGO),Me Patrick Pindu-di-Lusanga, s’est dit satisfait des résultats obtenus.


A l’en croire, l’Ong IRI a appuyé la FENAPHACO dans la mise en œuvre des activités civiques et électorales dans le cadre du Projet d’appui et de renforcement de la participation citoyenne, des personnes vivant avec handicap au processus électoral inclusif, lequel projet a concerné quelques provinces dont la ville-province de Kinshasa, le Sud-Ubangi (Gemena), le Kongo-central et le Kwilu, dans l’objectif de mobiliser un taux élevé des PVH, de pouvoir prendre part à toutes ses étapes du processus électoral.


A travers ce projet, la FENAPHACO a organisé des forums citoyens, des tribunes d’expression libre, des sessions d’information et de sensibilisation des femmes, jeunes et de toutes les PVH à l’âge de voter ainsi que des responsables des partis politiques, ceux de la CENI (Commission électorale nationale indépendante) tant au niveau provincial que local. La FENAPHACO a également monté un groupe de théâtre en vue de sensibiliser à travers des pièces théâtrales susceptibles de stimuler les PVH à être des candidats, des témoins des partis politiques, des observateurs électoraux et des bons électeurs.


A ces activités se sont ajoutées celles relatives aux plaidoyers et à la mobilisation des PVH et des partis politiques, en vue de leur faire comprendre la nécessité pour les PVH, de pouvoir participer à la vie publique et politique. Dans le même ordre d’idées poursuit Me Pindu, les partis politiques doivent également aligner sur leurs différentes listes, des candidats PHV à tous les niveaux des élections. Les responsables de la CENI au niveau local et provincial ont été sensibilisés sur le fait qu’ils doivent rendre les bureaux d’enrôlement accessibles aux PVH et impliquer celles-ci dans toutes les étapes du processus, en les utilisant aussi comme agents électoraux.

« Ce travail a été fait à travers des séances de sensibilisation et des émissions à la radio et à la télévision », a précisé Me Pindu.


De ce qui précède, le Coordonnateur national de la FENAPHACO affirme que toutes ces activités menées avec l’appui financier de IRI ont eu un grand impact, surtout qu’elles ont abouti à la mise en place d’un cadre de concertation national et provincial direct, entre les PVH et la CENI.

En outre, au niveau du cabinet des membres du Bureau de la CENI, il y a la présence des PVH, notamment les sourds-muets aux cabinets du président et du vice-président de la centrale électorale.

Autres acquis, les partis politiques et les organisations de la société civile se sont intéressés à toutes les activités que la FENAPHACO a menées tant à Kinshasa que dans les provinces ci-haut citées.


A cela s’ajoute la participation massive des PVH dans les opérations d’enrôlement, afin d’avoir chacun leurs cartes d’électeur pour être soit des bons électeurs, des candidats, des observateurs électoraux ou des témoins des partis politiques.

Dans plusieurs enquêtes menées sur le même sujet, plusieurs personnes vivant avec handicap ont eu le goût de se faire candidats en lieu et place de demeurer toujours électeurs. « Pour nous, c’est une grande réussite d’avoir réalisé ce projet avec le concours financier de IRI, mais la grande difficulté réside sur le fait que nous n’avons parcouru que 4 provinces sur les 26 que compte la RDC. D’où l’appel à IRI et aux autres partenaires financiers, de pouvoir aider la FENAPHACO d’atteindre toutes les 26 provinces, afin de sensibiliser toutes les PVH », a fait savoir Me Pindu, avant de se féliciter également de la mobilisation des femmes et jeunes PVH dans toutes les activités organisées par la FENAPHACO tant à Kinshasa que dans les provinces concernées.


Il a saisi l’occasion pour demander aux responsables des partis politiques, de ne pas oublier de tenir compte de la PVH et que tous puissent respecter l’article 29 de la Convention des Nations Unes relatives aux droits des personnes handicapées ainsi que l’article 21 du Protocole à la Charte Africaine des droits de l’homme et des peuples, relative aux personnes handicapées en Afrique, qui parlent de la participation politique des personnes vivant avec handicap.

« Que ces dernières puissent se retrouver aussi dans les instances de prise des décisions », a lancé Me Pindu, avant de réitérer le succès accompli par le projet d’appui et de renforcement de la participation citoyenne des personnes vivant avec handicap au processus électoral inclusif, lequel bénéficie du financement de IRI, mais qui se clôture malheureusement le 31 mai courant.

José Wakadila

Get notified whenever we post something new!

continuer la lecture

PSG : Le message curieux de Dembélé au Barça après les avoir éliminé

L’attaquant du PSG, Ousmane Dembélé a réagi avec calme et détermination après avoir été sifflé et insulté par les supporters du Barça avant et pendant le choc retour des quarts de finale de Ligue des Champions. Ousmane Dembélé a vécu...

Justice : L’ancien vice-ministre des Hydrocarbures, Moussa Mondo, condamné à 20 ans de servitude pénale pour le meurtre de sa femme

. Jugé en procédure de flagrance au Tribunal de Grande Instance de Kinshasa-Gombe, Moussa Mondo, ancien vice-ministre des Hydrocarbures sous le gouvernement Ilunga Ilunkamba et cadre du PPRD, a été condamné le mercredi 16 avril à 20 ans de prison...

Enjoy exclusive access to all of our content

Get an online subscription and you can unlock any article you come across.