spot_img

Consulter le journal

Avec l’accompagnement de la FAO: Le ministère de Pêche et Elevage lance l’atelier de révisitation du Cadre Organique du Secrétariat Général

AccueilSociétéAvec l'accompagnement de...

La FAO appuie la tenue d’un atelier de revisitation du Cadre Organique du Secrétariat Général du Ministère de Pêche et Elevage de la République Démocratique du Congo.


Lancé lundi 5 juin 2023 au cercle Elais à Gombe, cette activité vise à réviser le cadre Organique du Secrétariat Général du ministère de Pêche et Élevage, afin de rationaliser sa structure et d’améliorer la performance de l’ensemble du ministère, tenant compte des besoins réels du fonctionnement et des normes en la matière.


Pendant sept (7) jours des travaux en groupes, les participants vont mettre ensemble leur expertise, afin de valider la proposition du projet de Cadre organique des structures du ministère de Pêche et Élevage, mais également élaborer le projet d’arrêté portant agrément dudit cadre organique.


Prenant la parole au nom du ministre de Pêche et Elevage, Adrien BOKELE DJEMA, empêché, Mme Pascaline MBANGU KIKUMBI, Secrétaire Générale au sein dudit ministère, a précisé que l’Administration du Secrétariat Général à la Pêche et Elevage a une charpente de 21 structures, constituées des directions standard (4), des directions techniques ou métiers, ainsi que des services spécialisés et programme, sans toutefois omettre les Divisions provinciales qui sont l’expression de la décentralisation dudit ministère.


Pour, Mme Pascaline MBANGU, il y a de cela 8 ans que le ministère de Pêche et Elevage a été créé, par Ordonnance n° 16/100 du 19 décembre 2016 ; tandis que son Administration a été installé en 2018, consécutivement à l’Agrément provisoire de son cadre et structure organique en janvier 2018.


Et de poursuivre : « … Il nous est arrivé de constater certains chevauchements d’attributions entre certains services, et bien d’autres préoccupations qui occasionnent des dysfonctionnements ou même des dysharmonies dans nos services. C’est cela qui a conduit en 2020, à la revisitation du cadre et structures organiques provisoirement agréé en 2018. Néanmoins, ce cadre revisité en 2020 n’étant pas été agréé à ce jour. Ce qui implique que les problèmes qu’il était censé résoudre demeurent… »


De son côté, M. Henri-Paul Eloma Ikoleki, Assistant du Représentant FAO-RDC, Chargé de Programme, qui intervenait au nom de Monsieur Aristide Ongone Obame, Représentant-resident de la FAO en RDC, a laissé entendre que, c’était à partir de l’Arrêté ministériel du 11 Janvier 2018 du ministre de la Fonction Publique que le cadre organique des structures de l’Administration du Secrétariat Général à la Pêche et Elevage avait été provisoirement agréé.


Il a par ailleurs rappelé que :  » Dans le cadre du processus de revisitation du cadre organique du ministère de Pêche et l’Élevage, la FAO a été sollicitée afin d’accompagner ce processus important pour ce département ministériel « .


A l’en croire, la gouvernance politique de la République Démocratique du Congo avait décidé en 2016, de la scission du ministère de l’Agriculture, Pêche et Elevage en deux linistères. Celle-ci a été concrétisée le 19 décembre 2016, par une Ordonnance créant le ministère de Pêche et Elevage, distinctement de celui de l’Agriculture, avec des attributions se rapportant aux secteurs halieutique et animal.


M. Henri-Paul Eloma Ikoleki, a profité de l’occasion pour inviter les participants à l’assiduité, afin de produire pour le ministère de Pêche et Elevage, les documents attendus qui sont d’importance capitale pour ce ministère.


Notons que cet atelier de révisitation du Cadre Organique du Secrétariat Général du ministère de Pêche et Elevage de la RDC, va se poursuivre jusqu’au lundi 12 juin prochain.

José Wakadila et Science Kinkobo

Get notified whenever we post something new!

continuer la lecture

PSG : Le message curieux de Dembélé au Barça après les avoir éliminé

L’attaquant du PSG, Ousmane Dembélé a réagi avec calme et détermination après avoir été sifflé et insulté par les supporters du Barça avant et pendant le choc retour des quarts de finale de Ligue des Champions. Ousmane Dembélé a vécu...

Justice : L’ancien vice-ministre des Hydrocarbures, Moussa Mondo, condamné à 20 ans de servitude pénale pour le meurtre de sa femme

. Jugé en procédure de flagrance au Tribunal de Grande Instance de Kinshasa-Gombe, Moussa Mondo, ancien vice-ministre des Hydrocarbures sous le gouvernement Ilunga Ilunkamba et cadre du PPRD, a été condamné le mercredi 16 avril à 20 ans de prison...

Enjoy exclusive access to all of our content

Get an online subscription and you can unlock any article you come across.