spot_img

Consulter le journal

En collaboration avec la FAO: Le Secrétariat Général de la pêche et Elevage dispose désormais d’un Cadre Organique

AccueilSociétéEn collaboration avec...

C’est à l’issue d’un atelier qui s’est déroulé du 5 au 15 juin 2023 au Cercle Elaies de Kinshasa, que le Secrétariat Général du ministère de Pêche et Élevage a été doté d’un Cadre Organique approprié, pour son fonctionnement.


Cet atelier de révisitation du Cadre Organique du Secrétariat Général dudit Ministère s’est clôturé officiellement le jeudi 15 juin 2023 dans la salle de la Femme, au bureau de la Représentation de la FAO, situé à Batetela dans la commune de la Gombe.


Pendant dix (10) jours des travaux intensifs en groupes, les experts venus des différentes institutions et organisations, ont mis ensemble leur expertise, pour pouvoir valider la proposition du projet de Cadre Organique et aussi élaborer le projet d’Arrêté portant agrément dudit Cadre Organique.


Mme Pascaline MBANGU KIKUMBI, Secrétaire Générale à la Pêche et Élevage qui a clôturée officiellement les travaux de cet atelier au nom du ministre de Pêche et Elevage, Adrien BOKELE DJEMA, empêché, n’a pas manqué des mots pour féliciter et remercier tous les participants pour leur volonté et patience durant les 10 jours des travaux.


 » … Le premier sentiment qui m’anime, est celui de reconnaissance envers tous les experts pour tous les efforts et sacrifices consentis, en vue d’atteindre l’objectif. Au nom de son Excellence Monsieur le ministre, Adrien BOKELE DJEMA et au mien propre, je vous félicite et vous remercie très sincèrement… », a-t-elle déclarée.


Elle a par ailleurs rappelé que ce sont les incohérences aux services dans le fonctionnement de son organisation qui ont prévalu à la revisitation de ce Cadre et Structure Organique.

Aussi reste-t-elle persuadé que le livrable à l’issue de ces travaux, permettront d’avoir des structures cohérentes, harmonisées et synchronisées, pour l’atteinte des objectifs que le gouvernement de la république a assigné au Ministère de Pêche et Elevage.


Peu avant de clôturer les travaux de cet atelier, Mme Pascaline MBANGU, a émis le vœu de voir ce livrable soit le plus vite possible porté à la table de son Excellence Monsieur le Vice-premier ministre, ministre de la Fonction Publique, Modernisation et Innovation de l’Administration des services publics, en vue de son agrément.


De son côté, Monsieur Aristide Ongone Obame, Représentant-resident de la FAO en RDC, a profité de l’occasion pour rappeler à l’assistance, le rôle de son organisation qui est entre autre, le renforcement des capacités institutionnelles des Etats membres.


Il s’est réjoui encore une fois de plus, pour la dotation de ce cadre Organique, mise en place avec l’appui de la FAO, un bébé qui est né au ministère de la Pêche et Élevage et va grandir pour pouvoir rendre service au pays.


Il a ajouté que : « … l’objectif est d’arriver à mettre à place un système qui serve le pays… Le Cadre Organique n’est pas une question d’individus, c’est une question d’activités qui seraient aminer par x ou y… « , a-t-il laissé entendre.


Pour sa part, le Directeur Général de la Direction générale d’organisation, réforme et modernisation à la Fonction Publique, Mr Gilbert Mayi Lumeka qui a représenté la Secrétaire Générale Thérèse Bafalanaga Atosa, empêchée, s’est réjoui du fait que la Fonction Publique est honorée d’apporter son appui dans son rôle d’organisateur des services publics de l’État à l’administration du Ministère de la Pêche et Élevage.


Pour Gilbert Mayi Lumeka, le cadre Organique est un outil de gestion des ressources humaines et d’organisation des services .

Et ce cadre Organique a toujours été un outil qui aide des générations en générations, pour que le travail se fasse dans des très bonnes conditions dans le secteur de la Pêche et Élevage.


Il a par ailleurs précisé que ce travail doit être présenté à la conférence et comme la fonction publique a travaillé avec le Ministère de la Pêche et Élevage, ce travail sera défendu et passer.


Il sied de souligner, qu’avec l’accompagnement de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), cet atelier a visé la révisitation du Cadre Organique du Secrétariat Général du ministère de Pêche et Élevage, afin de rationaliser sa structure et d’améliorer la performance de l’ensemble du Ministère, tenant compte des besoins réels du fonctionnement et des normes en la matière. C’est qui est chose faite aujourd’hui

José Wakadila et Science Kinkobo

Get notified whenever we post something new!

continuer la lecture

Formation du Gouvernement : Les «autorités morales» des partis mettent Judith Suminwa en difficulté !

Décidée à former le gouvernement sans les caciques de partis et regroupements politiques, la première ministre Judith Suminwa Tuluka a été surprise par les chefs de ces partis qui ont chacun amené pour la nomination soit un fils, soit...

Assemblée Provinciale de Kinshasa: un autre Pasteur succède à Godé Mpoy

Le député provincial Levi Mbuta a été élu, ce samedi 20 avril , Président du bureau définitif de l’Assemblée provinciale de Kinshasa avec 23 voix sur les 43 votants, devançant Jésus Noël Sheke qui a obtenu 20 voix. Membre du...

Avec le concours de la FAO: Le ministère de l’Agriculture a organisé l’atelier de restitution de l’évaluation du Plan national d’investissement agricole 2013-2020

Produire un rapport d’évaluation de la mise en œuvre du Plan national d’Investissement agricole (PNIA) de la première génération qui va alimenter l’élaboration du Plan National d’Investissement Agricole, Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (PNIASAN) : c'est l'objectif global des assises...

Enjoy exclusive access to all of our content

Get an online subscription and you can unlock any article you come across.