spot_img

Consulter le journal

Outil du réveil de la conscience des chrétiens: L’Ecole du surnaturel souffle sur sa 25ème bougie

AccueilSociétéOutil du réveil...

Le corps du Christ en général et les fidèles de la Mission salut et gloire MSG en sigle, en particulier, célèbrent avec pompe le 1er juillet prochain, le 25ème anniversaire de l’Ecole du surnaturel (Ecosur).

Précieux outil dédié au réveil de conscience des croyants en Jésus Christ ou des chrétiens, l’Ecosur est le fer de lance la Mission salut et gloire.

L’occasion faisant le larron, les petits plats sont mis dans les grands, pour marquer d’un cachet spécial cet évènement qui n’arrive pas tous les jours, par l’organisation des festivités commémoratives prévues du 1er au 3 juillet prochain ; à partir de 15 heures dans l’enceinte de l’Eglise MSG.


En clair, l’Ecosur est une école des conseils pratiques de Dieu adressés à son peuple afin de lui assurer une vie chrétienne épanouie, de marcher dans la victoire de choses pour lesquelles Christ a déjà payé le prix à la croix de Golgotha.


Ce qui passe impérativement par la découverte de sa vraie identité de nature, c’est-à-dire connaître qui l’on est par rapport à Dieu et à celle de la grâce de Dieu dont chacun est porteur, pour pouvoir impacter sa génération et marquer son histoire sur la terre.

Mine d’informations, l’Ecosur enseigne que la découverte de sa vraie identité de nature et du plan de Dieu dont on est porteur, est gage contre la mort physique précoce.

Elle permet également à un chrétien de vivre la vie de Dieu ou du ciel sur la terre. Elle a comme vision : « Susciter pour Dieu des ministres de l’esprit » en accord avec 2 Corinthiens 3 : 6. Ainsi donc, il est possible qu’un enfant de Dieu ne tombe pas malade, soit à l’abri de tous besoins matériels de ce monde.


D’autant plus dans le ciel on aura plus besoin des biens matériels : habits maisons et autres voitures. Le docteur Don Béni Félix Ngalamulume, qui en est le visionnaire, fait savoir que l’Ecosur a entre autre comme spécificité ou particularité : – Celle d’aider les enfants de Dieu, les croyants, les chrétiens à combler le fossé qui existe entre ce que Jésus Christ a déjà réalisé à la croix et la vie quotidienne vécue par les croyants d’aujourd’hui.


Après que Jésus ait payé le prix à la croix de Golgotha par son sacrifice suprême, il est aberrant voire paradoxal que la vie des chrétiens actuels ne reflète pas celle pour laquelle que dit la Bible.


Il estime que l’homme doit vivre ce que la parole de Dieu dit à son sujet. Tourner le dos aux fausses doctrines et faux enseignements -Egalement celle d’aider les chrétiens, les croyants à tourner le dos aux fausses doctrines et faux enseignements : Liens de famille ; la malédiction générationnelle, le brisement les autels, le brisement des réclamations sataniques, Bref la délivrance au travers les jeûnes de prière. « Si tu vois, un homme de Dieu, pasteur quel qu’il soit te parle sur le brisement des autels dans ta vie, c’est une fausse doctrine.


C’est quelqu’un qui marche contre la croix de Jésus Christ. Si quelqu’un te parle sur les malédictions générationnelles c’est un envoyé du diable, il travaille contre l’œuvre de la croix », a révélé le visionnaire de la Mission salut et gloire (MSG).

Les activités de la célébration de 25 ans de l’Ecosur porteront essentiellement, pendant trois jours, sur les actions de grâce, les témoignages et pour finir par une agape.

Elles sont placées sous le signe de 25 ans d’impact. Une période au cours de laquelle plusieurs vies ont été transformées positivement. D’autant plus que l’Ecosur a réussi à tordre le cou aux fausses doctrines et autres faux enseignements.

Plusieurs délégations annoncées, en provenance notamment de la Belgique, du Canada, ainsi que de Lubumbashi, sont attendues pour prendre part à ces activités festives ensemble avec les fidèles de la Mission salut et gloire (MSG) et écosuriens à l’Eglise mère à Kinshasa.

Annonçant solennellement les activités de la célébration du 25ème anniversaire de l’Ecosur, Don Béni Félix Ngalamulume, visionnaire la Mission salut et gloire (MSG), a déclaré : « Si l’Ecosur venait de moi, j’allais recourir aux hommes. Mais comme ca vient de Dieu, il est capable de se prendre en charge.

On ne peut pas s’époumoner, faire des réunions, des rassemblements pour parler sur ce qui concerne celui qui est le créateur de toutes choses. Lui-même, il a déjà pris les choses en mains. Tout ce qui a été prévu sera réalisé pour la gloire du Royaume.


Il n’y a aucun détail qui va nous échapper ». Pour balayer d’un revers les inquiétudes des uns et des autres sur la réussite de cet évènement, a-t-il rassuré : « Je ne dis pas qu’il va pourvoir, je dis il a déjà pourvu. Donc oubliez le reste, attendez seulement le jour J pour voir comment les choses vont se passer ». C’était le 6 mai dernier lors de la rencontre des écosuriens.


Le pedigree de l’Ecosur renseigne qu’en la date du 1er juillet 1998, il a plu au Très Haut de parler à la visionnaire de la MSG en ces termes : « Ngalamilume, pour mener à bien la mission spécifique que je t’ai assignée, crée une école du ministère pour la formation pratique des leaders spirituels de front, capables d’utiliser leur esprit, afin de communiquer la vie aux esprits spirituellement morts.

Une école de mes conseils pratiques pour aider mon peuple à réussir dans la vie et dans le ministère ».


Dovin Ntelolo Diasonga

Correspondance particulière

Get notified whenever we post something new!

continuer la lecture

Assemblée nationale : Kamerhe range la levée des immunités de Kazadi et Rubota dans les priorités de son mandat

Après l’élection du bureau définitif de l’Assemblée nationale qui a donné Vital Kamerhe vainqueur avec 371 voix sur 407 votants, la nouvelle équipe est entrée effectivement en fonction ce vendredi 24 mai après la remise et reprise qu’il y...

Kinshasa : une partie de l’avenue Pierre Mulele (ex. 24 Nov.) totalement détériorée

L'avenue Pierre Mulele (Ex. 24 novembre ou Libération) dans son tronçon entre la prison centrale de Makala et les arrêts Bambole et petit pont est dans un état de détérioration totale, selon le constat effectué sur place ce vendredi...

Coopération technique JAPON-RDC: Remise du Projet d’Appui au Renforcement des Capacités des 3 Directions provinciales de l’INPP

Le jeudi 23 mai 2024 à Kinshasa, en présence de Son Excellence Madame Claudine NDUSI, Ministre de l’Emploi, du Travail et de la Prévoyance Sociale, Son Excellence Monsieur OGAWA Hidetoshi, Ambassadeur du Japon en République Démocratique du Congo, a...

Enjoy exclusive access to all of our content

Get an online subscription and you can unlock any article you come across.