spot_img

Consulter le journal

Face à la presse lundi dernier : Le DG de la FIKIN annonce la tenue d’une foire au stade Tata Raphaël après les IXème Jeux de la Francophonie

AccueilSociétéFace à la...

Le Directeur général de la Foire Internationale de Kinshasa (FIKIN), honorable Didier KABAMPELE NGABUL, a annoncé l’organisation prochaine d’une édition foraine dans les installations du stade Tata Raphaël au quartier 20 Mai dans la commune de Kalamu. Face à la presse lundi 03 Juillet dernier, le numéro un de la FIKIN a précisé que cette activité pourra se réaliser à l’issu des IXème Jeux de la Francophonie et cela, en accord avec les autorités compétentes.


Il a au nom de son Directeur général adjoint Serge KUVUKININA, saisi l’occasion pour remercier davantage le président de la république, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, pour la confiance placée à la nouvelle équipe dirigeante de la FIKIN, partant de la Direction générale en passant par le Conseil d’Administration.


D’entrée de jeu, Didier KABAMPELE a affirmé qu’il existe plusieurs projets à la FIKIN. « Vous savez que la FIKIN est un établissement public qui est très aimé par les congolais.

 » Aujourd’hui dans le facebook, on peut parler de la Banque centrale, ce n’est pas mauvais. Mais le taux d’attraction sera un peu plus faible qu’on parlerait de la FIKIN, au regard de son historique », a-t-il rappelé, avant de réitérer ses hommages au Chef de l’Etat, pour sa vision de moderniser la Foire Internationale de Kinshasa, afin que son image longtemps ternie, puisse être redorée, grâce aux travaux qui sont en train d’être réalisés par la société turque Milvest.


Dans le même ordre d’idées, Didier KABAMPELE a ajouté que la FIKIN n’a pas seulement la mission d’organiser les éditions foraines à Kinshasa, mais également à travers toutes les provinces du pays ainsi qu’à l’international. Aussi a-t-il saisi l’occasion pour évoquer les tristes événements des pillages survenus au sein de cette institution foraine en 1991 et 1993. Ce qui n’a pas permis à la FIKIN de poursuivre sa mission comme il se doit.

Il a également ajouté la présence des éléments de la Police nationale congolaise (PNC), laquelle présence constitue un autre handicap sérieux dans l’organisation des éditions foraines.


A ce sujet, le DG KABAMPELE explique que des correspondances ont été adressées aux autorités concernées, afin qu’après les IXème Jeux de la Francophonie prévus à Kinshasa et pour lesquels les autorités de la FIKIN réitèrent leurs soutient total au Chef de l’Etat pour la réussite, que l’institution foraine puisse organiser une foire dans les installations du stade Tata Raphaël.

« Nous avons déjà écrit à ce sujet et je crois que nous aurons la réponse incessamment, afin qu’il y ait une édition foraine, après plusieurs années de silence et d’incertitude. Cette activité pourra mettre les congolais de toutes les tendances politiques d’accord, au vu de la présence des entreprises tant nationales qu’internationales qui exposeront leurs produits, et ce, en attendant la fin des travaux techniques qui s’effectuent au sein de la FIKIN », a-t-il convié à la presse, avant de promettre la tenue dans le futur, des autres éditions foraines en provinces et villes du pays (Katanga, Mbuji-Mayi, Matadi, Kikwit, Mbandaka, Moanda…).

Quelle nouvelle politique, 63 ans après l’indépendance ?

Peu avant de répondre à cette question, le DG KABAMPELE a profité de l’occasion pour réitérer les vœux de la Direction Générale de la FIKIN au Chef de l’Etat, en lui souhaitant une bonne fête de l’indépendance, avant de rassurer l’accompagnement de l’ensemble du personnel de cette institution foraine dans ses efforts quotidiens, afin que le Congo soit uni, indépendant, grand et prospère.


Il a par la suite rappelé la présence de la société turque Milvest dans les installations de la FIKIN, pour les travaux qui s’effectuent sous la vision du Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi.

« C’est cette vision là que nous accompagnons. Mais s’il y a d’autres investisseurs qui arrivent demain, ils seront non seulement les bienvenus, mais pourront également être orientés vers les autres provinces du pays, pour la simple raison que la mission de la FIKIN ne se limite pas seulement à Kinshasa. Même si cela était le cas, pourquoi n’est pas aller au-delà de l’aéroport international de Ndjili, où on pourra construire des nouvelles installations foraines comme cela se fait sous d’autres continents », a estimé le patron de la FIKIN.


A une question sur la présence des éléments de la police qui pourrait handicaper les travaux de modernisation de la FIKIN en cours, Didier KABAMPELE assure que des efforts sont en train d’être fait, pour que ces derniers puissent quitter les lieux.


En rapport avec le piétinement des prérogatives révolues à la FIKIN dans l’organisation et la régulation des activités foraines en République démocratique du Congo, notamment les Kermesses qui pullulent à travers la ville-province de Kinshasa, Didier KABAMPELE a d’abord fait une nette différence entre une Kermesse et une foire.

Dans une foire, renseigne-t-il, il y a la présence des exposants qui viennent présenter les différents produits nationaux et internationaux ; tandis que dans une Kermesse, c’est plus l’aspect divertissement qui est à l’ordre du jour. « Mais par rapport à la mission de la FIKIN, il faut retenir que celle-ci est considérée comme organe régulateur de toutes les activités foraines en RDC. A notre prise de fonction, nous avons également écrit aux autorités, afin qu’il y ait un arrêté à ce sujet, qui reconnaît cette qualité à la Foire Internationale de Kinshasa, lequel document permettra aux inspecteurs, de constater les irrégularités, afin d’apporter des corrections le cas échéant », a-t-il conclu, invitant tous les congolais de soutenir et d’accompagner non seulement le Chef de l’Etat dans ses efforts de redressement du pays, mais aussi les nouveaux dirigeants de la FIKIN pour leur élan de faire appliquer la vision de ce dernier, relative à la modernisation des installations foraines.

José Wakadila

Get notified whenever we post something new!

continuer la lecture

PSG : Le message curieux de Dembélé au Barça après les avoir éliminé

L’attaquant du PSG, Ousmane Dembélé a réagi avec calme et détermination après avoir été sifflé et insulté par les supporters du Barça avant et pendant le choc retour des quarts de finale de Ligue des Champions. Ousmane Dembélé a vécu...

Justice : L’ancien vice-ministre des Hydrocarbures, Moussa Mondo, condamné à 20 ans de servitude pénale pour le meurtre de sa femme

. Jugé en procédure de flagrance au Tribunal de Grande Instance de Kinshasa-Gombe, Moussa Mondo, ancien vice-ministre des Hydrocarbures sous le gouvernement Ilunga Ilunkamba et cadre du PPRD, a été condamné le mercredi 16 avril à 20 ans de prison...

Enjoy exclusive access to all of our content

Get an online subscription and you can unlock any article you come across.