spot_img

Consulter le journal

Clôture du 2ème Forum national des jeunes handicapés: Le gouvernement invité de sensibiliser la communauté sur la question de handicap, afin de combattre toute forme de stéréotype

AccueilSociétéClôture du 2ème...

Les participants au 2ème Forum national sur les droits des jeunes vivant avec handicap (JVH) organisé du 26 au 27 juillet 2023 au Centre Bondeko de Limete, ont dans leurs recommandations issus de ces assises, demandé au gouvernement de la république, de respecter leurs droits qui sont garantis par les instruments juridiques nationaux, régionaux et internationaux en plus de sensibiliser la communauté sur la question de handicap, afin de combattre toute forme de stéréotype à leur endroit.


Organisée par la Fédération nationale des associations des personnes handicapées du Congo (FENAPHACO), ces assises tenues avec l’appui technique et financier de NED (National Endowment For Democracy) et IRI (Institut Républicain International) dans le cadre du Projet d’appui et de renforcement de la participation citoyenne des personnes vivant avec handicap (PVH), ont regroupés les JVH venus des provinces du Kasaï (Tshikapa), Kasaï-central, Kwilu, Kwango, Sud-Ubangi et Kongo central.


Le président du Réseau des jeunes vivant avec handicap, Me Glory Mbangu, a reconnu l’importance de ce forum qui leur donne davantage l’opportunité de braver la peur et d’affronter les discussions. Il a saisi l’occasion pour féliciter les organisateurs de ce forum, en particulier le coordonnateur de la FENAPHACO, Me Patrick Pindu, pour sa politique d’impliquer tous les handicapés du pays dans les différentes activités qu’organisent cette structure, au lieu de se limiter seulement dans la ville de Kinshasa. « Cher Coordonnateur, nous vous disons grandement merci d’avoir pensé aux jeunes qui vivent dans des provinces, ce dont nous demandons aux partenaires de vous appuyer, afin d’étendre vos activité dans toutes les provinces du pays », a-t-il dit.

Résolutions

A l’issue des travaux en ateliers, les participants ont pris quelques résolutions dont : Faire entendre les voix des JVH à travers les médias locaux, nationaux et internationaux ; Maîtriser les instruments de la part des jeunes handicapés ; Sensibiliser les JVH pour la connaissance de leurs droits et de faire des plaidoyers aux autorités politico-administratives ; Déterminer à transformer le continent dans le domaine de la science et dans la technologie en RDC ; S’impliquer dans la politique tout en adhérant dans des partis politiques ; Sensibiliser la communauté sur la question de handicap, afin de combattre toute forme de stéréotype à l’endroit des jeunes handicapés ; Accepter et optimiser le jeune handicapé lui-même ; Organiser des tables rondes où on va inviter les autorités compétentes pour sensibiliser sur les droits des JVH.

Recommandations

Parmi les recommandations, les participants au 2ème Forum national sur les droits des jeunes vivant avec handicap, demande au gouvernement de la république, d’intégrer et d’insérer les JVH au sein des institutions publiques et privées ; Eviter la stigmatisation de la part des autorités ; respecter les droits des JVH qui sont garantis par les instruments juridiques nationaux, régionaux et internationaux ; Appliquer les résolutions 22 et 26 des Nations Unies, qui demandent à tous les gouvernements le pouvoir d’impliquer les jeunes et en particulier les JVH ; Appliquer strictement la loi portant protection et promotion des personnes handicapées ; Rendre accessible les infrastructures publiques et privées en tenant compte des aménagements raisonnables, tel que stipulé dans la convention des Nations Unies relatif aux droits des personnes handicapées ; Faire des lobbyings et des plaidoyers à l’attention des acteurs et autorités politico-administratives, éducatives et législatives, afin de prendre en compte la donne handicap dans tous les niveaux de prise de décision.


Par ailleurs, les JVH ont également recommandé au gouvernement de la république, de Mettre en place une politique de quotas pour embaucher les JVH dans les entreprises publiques, privées et dans Fonction publique ; Faire le recensement des JVH pour permettre d’avoir les statistiques exactes des JVH en RDC ; Considérer et impliquer les JVH dans tous les programmes de développement du pays dès la conception, la mise en œuvre et l’évaluation ; Nommer dans chaque ministère, un conseiller spécial pour la donne handicap ; Organiser des formations professionnelles pour les JVH, pour permettre leur autonomisation dans la société ; Organiser les états généraux pour les JVH ; Créer un conseil principal à la Présidence de la république et un autre à la Primature, en charge des personnes vivant avec handicap ; Créer un ministère à part entière pour les personnes vivant avec handicap.

Faire le suivi

Prenant la parole, le Coordonnateur de la FENAPHACO, Me Patrick Pindu, a demandé au comité d’organisation et au bureau du Réseau des JVH, de pouvoir partager les différentes recommandations et résolutions avec les différentes institutions, en particulier les institutions d’appui à la démocratie (CENI, CNDH et CSAC).
Il les a ensuite exhortés à faire la restitution de ces travaux à leurs pairs, à travers lesdites résolutions et recommandations, afin de les motiver à prendre une part active au processus électoral, politique, démocratique, de paix et de sécurité dans notre pays.
Une attestation de participation a été remis à chaque jeune ayant pris part à ce 2ème forum national.

José Wakadila et Science Kinkobo

Get notified whenever we post something new!

continuer la lecture

Ituri: La FAO améliore les moyens de subsistance des personnes les plus vulnérables de la ville de Bunia

L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le Programme alimentaire mondial (PAM) et le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) ont assisté ce mardi 2 avril 2024, les déplacés des sites de Bunia et environs,...

Décès de Khadija Alissa : Moussa Mondo suspendu par le PPRD !(Communiqué)

Le Parti du Peuple pour la Reconstruction et le Développement (PPRD) vient de suspendre ce lundi 15 avril 2024 un de ses membres, en la personne de Moussa Mondo. Une mesure à titre conservatoire consécutive à une présumé implication de...

Violences conjugales à Kinshasa : Un homme politique tue sa femme !

L'ancien Vice-Ministre chargé des hydrocarbures dans le gouvernement Ilunkamba, Moussa Mondo, serait mis aux arrêts après le décès le dimanche 14 avril 2024 de son épouse Khadija Alissa à l'hôpital initiative Plus, apprend-t-on le lundi 15 avril 2024 de...

Enjoy exclusive access to all of our content

Get an online subscription and you can unlock any article you come across.