spot_img

Consulter le journal

đź”´ En direct : au Gabon, des militaires annoncent la « fin du rĂ©gime » et l’annulation des Ă©lections

Accueilétranger🔴 En direct...

Un groupe d’officiers supĂ©rieurs de l’armĂ©e gabonaise a annoncĂ© mercredi Ă  la tĂ©lĂ©vision avoir pris le pouvoir en raison du manque de crĂ©dibilitĂ© des rĂ©centes Ă©lections gĂ©nĂ©rales, peu après l’annonce de la victoire du prĂ©sident Ali Bongo Ă  l’Ă©lection prĂ©sidentielle. Suivez en direct l’Ă©volution des Ă©vĂ©nements au Gabon.

  • Un groupe d’une douzaine de militaires et de policiers gabonais a annoncĂ©, mercredi 30 aoĂ»t, dans un communiquĂ© lu sur la chaĂ®ne de tĂ©lĂ©vision Gabon 24 abritĂ©e au sein de la prĂ©sidence, l’annulation des Ă©lections au Gabon, la dissolution de « toutes les institutions de la RĂ©publique » et la « fin du rĂ©gime ».
  • Parmi ces militaires figuraient des membres de la garde rĂ©publicaine (GR), la garde prĂ©torienne de la prĂ©sidence reconnaissables Ă  leurs bĂ©rets verts, ainsi que des soldats de l’armĂ©e rĂ©gulière et des policiers. La dĂ©claration a ensuite Ă©galement Ă©tĂ© diffusĂ©e sur la tĂ©lĂ©vision publique Gabon 1ère. 
  • 8 h 22 : l’analyse de StĂ©phane Ballong, rĂ©dacteur en chef Afrique Ă  France 24
  • 7 h 41 : des coups de feu entendus dans Libreville

Des journalistes de l’AFP et de Reuters ont entendu durant la dĂ©claration du groupe de militaires des tirs d’armes automatiques dans plusieurs quartiers de Libreville.

  • 7 h 32 : les frontières du Gabon « fermĂ©es jusqu’Ă  nouvel ordre »

« Les frontières sont fermĂ©es jusqu’Ă  nouvel ordre » a dĂ©clarĂ© le militaire gabonais ayant pris la parole au nom du « ComitĂ© de transition et de restauration des institutions ».

  • 7 h 11 : dissolution de « toutes les institutions de la RĂ©publique »

« Toutes les institutions de la rĂ©publique sont dissoutes, le gouvernement, le SĂ©nat, l’AssemblĂ©e nationale, la Cour constitutionnelle. Nous appelons la population au calme et Ă  la sĂ©rĂ©nitĂ© et nous rĂ©affirmons notre attachement au respect des engagements du Gabon Ă  l’Ă©gard de la communautĂ© internationale », a poursuivi le militaire gabonais.

  • 6 h 57 : annulation des Ă©lections gĂ©nĂ©rales

« À cet effet, les Ă©lections gĂ©nĂ©rales du 26 aoĂ»t 2023 ainsi que les rĂ©sultats tronquĂ©s sont annulĂ©s », a ajoutĂ© le militaire gabonais sur la tĂ©lĂ©vision nationale. Les militaires ont estimĂ© que l’organisation des Ă©lections n’avait « pas rempli les conditions d’un scrutin transparent, crĂ©dible et inclusif tant espĂ©rĂ© par les Gabonaises et les Gabonais ». Ils ont dĂ©noncĂ© « une gouvernance irresponsable, imprĂ©visible, qui se traduit par une dĂ©gradation continue de la cohĂ©sion sociale, risquant de conduire le pays au chaos ».

  • 6 h 43 : des militaires gabonais annoncent la « fin du rĂ©gime »

Après avoir constatĂ© « une gouvernance irresponsable, imprĂ©visible qui se traduit par une dĂ©gradation continue de la cohĂ©sion sociale risquant de conduire le pays au chaos (…) nous avons dĂ©cidĂ© de dĂ©fendre la paix en mettant fin au rĂ©gime en place », a dĂ©clarĂ© un de ces militaires disant s’exprimer au nom d’un « ComitĂ© de transition et de restauration des institutions ».

  • 6 h 01 : des rĂ©sultats Ă©grenĂ©s en catimini

Les rĂ©sultats officiels ont Ă©tĂ© Ă©grenĂ©s en plein milieu de la nuit, Ă  3 h 30 (2 h 30 GMT), sur la tĂ©lĂ©vision d’État sans qu’aucune annonce de l’Ă©vĂ©nement n’ait Ă©tĂ© faite prĂ©alablement. En plein couvre-feu donc, et alors que l’Internet Ă©tait coupĂ© dans tout le pays, deux mesures dĂ©crĂ©tĂ©es par le gouvernement samedi avant la fermeture des bureaux de vote, afin de parer selon lui Ă  la diffusion « de fausses nouvelles » et Ă  d’Ă©ventuelles « violences ».

De mĂŞme, l’organe de surveillance des mĂ©dias avait Ă©galement annoncĂ© « l’interdiction provisoire de diffusion au Gabon » des chaĂ®nes de tĂ©lĂ©vision françaises France 24 et TV5 Monde et de Radio France internationale (RFI), auxquelles il Ă©tait « reprochĂ© un manque d’objectivitĂ© et d’Ă©quilibre ». 

  • 5 h 45 : Ali Bongo Odimba officiellement rĂ©Ă©lu prĂ©sident du Gabon

Les rĂ©sultats officiels de l’Ă©lection prĂ©sidentielle de samedi, qui a vu le prĂ©sident sortant Ali Bongo Odimba, au pouvoir depuis 14 ans, dĂ©crocher un troisième mandat avec 64,27 % des suffrages, ont Ă©tĂ© officiellement publiĂ©s. Selon ces rĂ©sultats proclamĂ©s par le prĂ©sident du Centre gabonais des Ă©lections (CGE), Michel StĂ©phane Bonda, Ă  l’antenne de la tĂ©lĂ©vision d’État Gabon 1ère, le principal rival d’Ali Bongo, Albert Ondo Ossa, n’a recueilli que 30,77 % des voix.

Avec AFP et Reuters

Get notified whenever we post something new!

continuer la lecture

Assemblée nationale : Kamerhe range la levée des immunités de Kazadi et Rubota dans les priorités de son mandat

Après l’élection du bureau définitif de l’Assemblée nationale qui a donné Vital Kamerhe vainqueur avec 371 voix sur 407 votants, la nouvelle équipe est entrée effectivement en fonction ce vendredi 24 mai après la remise et reprise qu’il y...

Kinshasa : une partie de l’avenue Pierre Mulele (ex. 24 Nov.) totalement dĂ©tĂ©riorĂ©e

L'avenue Pierre Mulele (Ex. 24 novembre ou Libération) dans son tronçon entre la prison centrale de Makala et les arrêts Bambole et petit pont est dans un état de détérioration totale, selon le constat effectué sur place ce vendredi...

Coopération technique JAPON-RDC: Remise du Projet d’Appui au Renforcement des Capacités des 3 Directions provinciales de l’INPP

Le jeudi 23 mai 2024 à Kinshasa, en présence de Son Excellence Madame Claudine NDUSI, Ministre de l’Emploi, du Travail et de la Prévoyance Sociale, Son Excellence Monsieur OGAWA Hidetoshi, Ambassadeur du Japon en République Démocratique du Congo, a...

Enjoy exclusive access to all of our content

Get an online subscription and you can unlock any article you come across.