spot_img

Consulter le journal

Documentation, suivi et rapportage des violations des Droits de l’homme: La VSV a organisé un atelier de renforcement des capacités des DDH et des journalistes d’investigation

AccueilSociétéDocumentation, suivi et...

Des journalistes d’investigation triés sur le volet et quelques défenseurs des droits de l’homme (DDH) issus de neuf provinces du pays dont la ville de Kinshasa, ont été convié du 28 au 30 août 2023, à un atelier de renforcement des capacités des défenseurs des droits de l’homme (DDH) en matière de monitoring professionnel de la situation des droits de l’homme en RDC, organisé par la Voix des Sans Voix pour les droits de l’homme (VSV) avec l’appui de National Endowment for Democracy (NED),afin de contribuer à la protection des droits de l’homme dans ce pays au cœur de l’Afrique.

Cet atelier organisé dans le cadre de la mise en œuvre du projet : « Appui aux activités d’investigation, documentation, suivi et rapportage des violations des droits de l’homme », à l’hôtel Africana Palace dans la commune de Lingwala, a mis aux prises trente (30) participants, dont quinze (15) personnes pour la ville-province de Kinshasa, notamment des membres des Comités Droits de l’homme à la base de douze (12) communes de la ville de Kinshasa et trois (3) journalistes d’investigation ainsi que seize (16) personnes sélectionnées dans huit (8) provinces du pays, soit deux (2) personnes, dont un journaliste par province.

L’objectif de cet atelier, est de renforcer les capacités des défenseurs des droits de l’homme et des journalistes d’investigation en matière de documentation, suivi et rapportage des violations des droits de l’homme.

La VSV par la bouche de son Directeur Exécutif, Rostin Manketa, s’est dit fier d’organiser cette session de formation et de renforcement des capacités, dans le but de contribuer à l’atténuation des violations des droits de l’homme en RDC.

Prenant la parole au nom et pour le compte de tous les participants à cet atelier, M. Félix Bobwa, syndicaliste de son état, a remercié vivement la VSV pour avoir éclairé davantage la lanterne des défenseurs des droits humains à travers les notions dispensées en leur faveur. Il a salué de manière particulière, tous les facilitateurs dudit atelier pour la formation des ^participants en matière des droits humains.

Il a au finish, interpellé tous les participants, à mettre en pratique la formation reçue. « A nous défenseurs des droits humains, nous sommes certes investis d’une mission très délicate, qui peut même nous coûter la vie. Mais que cela ne puisse pas faire l’objet de peur, car c’est une mission christologique », a-t-il dit, avant de citer un auteur célèbre qui affirmait que le « progrès de la civilisation ne se réalise qu’au prix du sang… ». Cela pour lui, nécessite de la bravoure et de l’abnégation pour l’intérêt des sans voix.

La clôture de l’atelier a été couronnée par la remise des brevets de participation.

Quid de la VSV ?

Pour rappel, la VSV est une Ong dont la mission est la promotion et la défense des droits de l’Homme ainsi que la consolidation de la démocratie en RDC. Créée en 1983 par quatre (4) étudiants dont le plus emblématique fut Floribert CHEBEYA BAHIZIRE, son ancien Directeur Exécutif assassiné en juin 2010, la VSV a pour vision, une RDC où la population connait ses droits et peut les revendiquer librement sans avoir peur d’agir ainsi.
C’est aux risques et périls de ses animateurs, sous un régime politique totalitaire à parti unique assis sur une machine oppressive et répressive soutenu par la systématisation du culte de la personnalité à outrance et fermé hermétiquement à toute velléité ou entreprise relative aux droits de l’homme considérés comme une activité subversive menée par des fils et filles égarés à la solde des puissances étrangères, que la VSV a œuvré pendant quelque sept (7) ans en cachette, dans des conditions particulièrement difficiles de marginalisation et de manque de soutien presque total.

Les efforts déployés, dans un environnement quotidien peu favorable, si pas hostile, pour travailler en faveur des droits humains ont été couronnés par un prix international décerné à la VSV en 1992 par Reebok Human Rights Programs, Boston, Massachussetts, USA.

Cette structure concentre ses activités quotidiennes sur le monitoring de la situation des droits l’Homme ; l’Education et la sensibilisation aux droits de l’Homme et la démocratie ; le renforcement des capacités des ONGDH ; la sensibilisation à la paix et la non-violence ; la protection des Défenseurs des Droits Humains et activistes pro-démocratie en danger du fait de leur travail ; le plaidoyer aux niveaux national, Régional et International pour l’amélioration de la situation des droits de l’homme en RD Congo…

A noter aussi que la VSV a le statut d’observateur auprès de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) dont le siège est à Banjul, République de Gambie et à ce titre, elle a droit à la parole lors des sessions ordinaires de la Commission pour exposer sur la situation des droits humains en RD Congo devant les officiels des Etats Africains, les autres ONGs africaines et les ONGs internationales.

José Wakadila

Get notified whenever we post something new!

continuer la lecture

Inondations provoquées par la montée des eaux du Lac Tanganyika : Jean-Michel Sama Lukonde échange avec le caucus de Sénateurs de la province du...

Le Premier Ministre sortant, Jean-Michel Sama Lukonde, a reçu en audience mercredi 22 mai 2024, à la Primature, le Caucus de Sénateurs élus du Tanganyika, accompagné du Ministre des Affaires Sociales et Actions Humanitaires. Cette délégation des élus est venue...

Pour avoir été élu président de la Chambre basse du Parlement: Les jeunes leaders promettent un soutien indéfectible à l’honorable Vital Kamerhe

Les jeunes leaders dans le Sud-Kivu promettent un soutien indéfectible à l'honorable Vital Kamerhe, élu président de la Chambre Basse du Parlement de la République Démocratique du Congo. Un mandat qui sera décisif,en ce moment où l'Est du pays...

Assemblée Nationale: 15 ans après sa démission, Vital Kamerhe retrouve son poste du Président de la chambre basse du Parlement congolais

Sans surprise et dans une ambiance bon enfant, Vital Kamerhe a été élu, mercredi 22 Mai, président du bureau définitif de l'Assemblée nationale de la République Démocratique du Congo. L'élu de Walungu qui était du reste candidat unique à son...

Enjoy exclusive access to all of our content

Get an online subscription and you can unlock any article you come across.