spot_img

Consulter le journal

Réunion du Gouvernement du vendredi 15 septembre : La communication du Président de la République en 4 points !

AccueilPolitiqueRéunion du Gouvernement...

Le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a présidé, le vendredi 15 septembre, la réunion du Gouvernement Sama Lukonde ll.

En voici la communication du Chef de l’État ayant comporté sur quatre points, à savoir :

  1. De l’évaluation de la mise en œuvre des instructions découlant de ses communications en Conseils des Ministres

À quelques mois de la conclusion du Programme de Gouvernement 2021-2023, le Président de la République s’est réjoui du niveau d’exécution qui a pu être enregistré en termes de réalisations, notamment celles découlant de ses instructions et recommandations données en Conseil des Ministres dont celles visant à améliorer le quotidien des plus vulnérables.

Au-delà du volontarisme et de la réactivité du Gouvernement dans la matérialisation de ces instructions, il demeure néanmoins de constater que certaines d’entre-elles n’ont pas encore été totalement traduites en actes.

Pour des besoins de redevabilité, d’efficacité et d’efficience dans la gestion axée sur les résultats, le Président de la République a chargé le Premier Ministre ainsi que l’ensemble du Gouvernement :

De faire l’inventaire de toutes les instructions données à l’occasion de ses communications lors des réunions du Conseil des Ministres ;

De poursuivre l’opérationnalisation du cadre de concertation mis en place lors de la 2ème réunion du Comité de pilotage du Conseil Présidentiel de Veille Stratégique, réunissant la Primature, le CPVS et le Secrétariat Général du Gouvernement.

  1. De la participation de notre pays à la Conférence diplomatique des plénipotentiaires pour l’adoption de la Convention pour la coopération en matière d’enquête et de poursuite du crime de génocide, des crimes contre l’humanité, des crimes de guerre et autres crimes internationaux
    Fidèle à sa vision de remettre la République Démocratique du Congo sur la scène internationale, et surtout de poursuivre avec détermination les efforts engagés en vue de lutter contre l’impunité dans notre pays, le Président de la République a fait le point au Conseil de la participation d’une Commission interinstitutionnelle aux négociations de Ljubjana, préalables à l’adoption de cette Convention, prévue du 14 au 15 février 2024 à La Haye, aux Pays-Bas.

Cette Convention, en appui à son engagement à obtenir que les auteurs de ces crimes répondent de leurs actes, évitera, grâce aux mécanismes qu’elle mettra en place, que ces criminels continuent à échapper aux poursuites en trouvant refuge, en toute impunité, sur les territoires d’autres Etats, voisins ou non.

Dans la perspective de la signature, en février 2024, de cette Convention baptisée « Convention de Ljubljana et de Haye », le Président de la République a attiré l’attention du Gouvernement sur les diligences à accomplir pour la finalisation du processus devant mener à notre engagement formel à cet instrument international conformément au projet adopté à la conférence diplomatique ci-dessus mentionnée.

Pour ce faire, tenant compte de la période d’ouverture de la signature qui approche à grand pas, le Vice-Premier Ministre, Ministre des Affaires Étrangères et Francophonie ainsi que la Ministre d’Etat, Ministre de la Justice et Garde des Sceaux ont été chargés, sous l’autorité du Premier Ministre, de formaliser un cadre propice à la prise en charge et au suivi de ce processus.

Ce cadre bénéficiera évidemment de l’assistance de l’équipe de nos plénipotentiaires, qu’il faudra muer en Task Force.

  1. De la lutte contre les antivaleurs et de la capitalisation des réformes dans le système judiciaire
    Dans le cadre de ses efforts pour l’édification de l’Etat de droit, le Président de la République est revenu sur la nécessité de lutter contre les antivaleurs dans ce secteur pour permettre une meilleure implémentation des réformes.

Il a affirmé que nous devons avoir des hommes et des femmes de loi « nés de nouveau » ; des hommes et des femmes pétris des valeurs morales intraitables et des qualités intellectuelles éprouvées.

Le Président de la République a recommandé une formation continue et l’instauration de la sanction qui requiert un fonctionnement efficient des chambres de discipline au sein du Conseil Supérieur de la Magistrature, un objectif primordial à atteindre sans complaisance ni discrimination.

Pour la mise en œuvre de ces recommandations, le Président de la République a chargé le Gouvernement, à travers les Ministères du Budget et des Finances, de tout mettre en œuvre pour permettre au Conseil Supérieur de la Magistrature non seulement de faire fonctionner les Chambres de disciplines mais aussi de couvrir tous les ressorts de la République des magistrats en nombre suffisant.

Ceci participe aussi à la restauration de l’autorité de l’Etat.
Dans le même sens, le processus de la création d’une Inspection Générale des Services de la Justice devrait être soutenu et accéléré.

Par ailleurs, le Président de la République a rappelé au Conseil Supérieur de la Magistrature les assignations de son discours lors de l’ouverture de la session de formation des nouveaux magistrats et des mesures devant orienter son action.

  1. De la qualification de l’équipe nationale de football à la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations et de la politique nationale du sport
    Revenant sur la qualification de nos vaillants Léopards à la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2024, en battant le Soudan par un score de deux buts à zéro, le Président de la République a salué la victoire de notre équipe nationale qui a fait preuve d’un engagement et d’une détermination sans faille pour arriver à ce résultat salué par toute la Nation.

Au-delà de cela, il demeure nécessaire que tout soit mis en œuvre par la Fédération Congolaise de Football Association (FECOFA) pour que cette montée en puissance de nos Léopards soit consolidée en vue d’obtenir davantage de résultats comme ceux-ci, lors des confrontations prévues au cours de la phase finale de la CAN, en Côte d’Ivoire.

Félix Tshisekedi avait instruit le Ministre des Sports, sous la supervision du Premier Ministre, avec l’appui des Ministères sectoriels concernés sur base des recommandations faites au cours des États généraux du sport, les grandes lignes de la nouvelle politique du sport dans notre pays.

En outre, le Président de la République entend suivre, avec une attention toute particulière, l’évolution des préparatifs liés à la participation de nos Léopards à la CAN 2024.

Philippe Dephill Lipo

Get notified whenever we post something new!

continuer la lecture

Kinshasa : La résidence de Vital Kamerhe attaquée par des hommes lourdement armés en tenue des FARDC

La résidence de l'honorable Vital Kamerhe, située dans la commune de la Gombe, a été attaquée cette nuit par une vingtaine d’hommes en tenue militaire « utilisant des drones », selon des sources. Des sources indiquent que le commando a...

Bureau définitif de l’A.N: F. TSHISEKEDI recommande que la liste soit revue et corrigée en tenant compte de la représentativité de la Grande Orientale

Le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo s’est entretenu, vendredi à la Cité de l’Union africaine, avec 406 députés nationaux et une quarantaine des chefs de regroupements politiques de l’Union sacrée de la nation (USN) qui constituent...

Kinshasa: Plusieurs décès et dégâts matériels dans un accident de circulation au niveau de l’aéroport international de N’djili

Un accident de circulation routière s'est produit le jeudi 16 mai 2024 à Kinshasa, capitale de la République de la République Démocratique du Congo. Le drame ayant occasionné plusieurs pertes en vies humaines et des dégâts matériels considérables avait eu...

Enjoy exclusive access to all of our content

Get an online subscription and you can unlock any article you come across.