spot_img

Consulter le journal

Élections 2023 en RDC: Les candidats à la députation nationale se livrent déjà à la campagne électorale précoce

AccueilPolitiqueÉlections 2023 en...

Une fois la Commission Électorale Nationales Indépendante(Ceni) a publié les listes électorales tout en attribuant aux candidats députés nationaux leurs numéros de référence le week-end passé, ces derniers se sont livrés immédiatement à la campagne électorale précoce, prohibée par la loi électorale en République Démocratique du Congo.

C’est pour dire que ces candidats avec leurs banderoles, affiches se sont déjà préparés en conséquence pour lancer leurs activités électorales soit dans les réseaux sociaux et soit sur les rues de Kinshasa. Ils ont affiché ce comportement pour signaler aux familles, amis et connaissances que la Ceni les a confirmé pour participer à cette compétition démocratique. Et selon eux, l’on doit tout commencer maintenant pour ne pas perdre du temps.

Il est vrai que la loi sur l’organisation des élections en République Démocratique du Congo a ses principes, ses articles qu’il faut respecter. Toute personne qui envisage une carrière politique dans une législature appelée à représenter le peuple doit respecter la loi. Si tel n’est pas le cas, il est difficile de faire changer les choses.  » Nul n’est au dessus de la loi ».

Cette situation doit interpeller les autorités compétentes en la matière pour rappeler les candidats têtus à l’ordre qui brûlent les étapes du processus électoral en cours. Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication (CSAC) a un grand travail surtout en cette période cruciale afin de traquer tous les médias qui font passer des candidats récalcitrants avant la campagne électorale.

La rédaction de la « Référence Plus » s’est entretenue avec le secrétaire exécutif du Réseau d’Education Civique au Congo (RECIC) à ce sujet, Me Jean Michel Mvondo qui s’est exprimé en ces termes:  » Les candidats députés se préparent pour être des législateurs sont censés d’élaborer la loi. Ils sont appelés à respecter la loi. Ça m’étonne de voir aujourd’hui une personne qui pretend être député mais qui ne respecte pas la loi. Cette personne n’est pas de confiance. La Ceni a publié un calendrier électoral clair qui a prévu toutes les étapes. Ainsi, la campagne électorale pour les élections présidentielle et législatives, démarre en octobre, un mois avant les élections proprement dites du 20 décembre 2023. A vrai dire, la loi ne les autorise pas à la campagne électorale précoce . Je trouve cet agissement d’immoral. J’invite les autorités compétentes en la matière de s’en occuper pour corriger les erreurs afin de rétablir l’ordre ».

Bibiche Mungungu

Get notified whenever we post something new!

continuer la lecture

Assemblée nationale : Kamerhe range la levée des immunités de Kazadi et Rubota dans les priorités de son mandat

Après l’élection du bureau définitif de l’Assemblée nationale qui a donné Vital Kamerhe vainqueur avec 371 voix sur 407 votants, la nouvelle équipe est entrée effectivement en fonction ce vendredi 24 mai après la remise et reprise qu’il y...

Kinshasa : une partie de l’avenue Pierre Mulele (ex. 24 Nov.) totalement détériorée

L'avenue Pierre Mulele (Ex. 24 novembre ou Libération) dans son tronçon entre la prison centrale de Makala et les arrêts Bambole et petit pont est dans un état de détérioration totale, selon le constat effectué sur place ce vendredi...

Coopération technique JAPON-RDC: Remise du Projet d’Appui au Renforcement des Capacités des 3 Directions provinciales de l’INPP

Le jeudi 23 mai 2024 à Kinshasa, en présence de Son Excellence Madame Claudine NDUSI, Ministre de l’Emploi, du Travail et de la Prévoyance Sociale, Son Excellence Monsieur OGAWA Hidetoshi, Ambassadeur du Japon en République Démocratique du Congo, a...

Enjoy exclusive access to all of our content

Get an online subscription and you can unlock any article you come across.