Journée mondiale de lutte contre la rage : Le gouvernement Congolais envisage de mettre en place un Plan d’Action National de lutte

spot_imgspot_imgspot_imgspot_img

Lors de la célébration de la 17 ème journée mondiale de la lutte contre la Rage ce mardi 26 septembre 2023, le gouvernement congolais à travers le ministère de la Pêche et Élevage, a promis de s’employer à la mise en œuvre d’un Plan d’Action National de la lutte contre la Rage humaine transmise par les chiens, dès le premier trimestre de l’année 2024.


En appui avec la FAO, le gouvernement congolais devra disposer non seulement de ce plan d’action national, mais également instituer la campagne de vaccination annuelle de masse des chiens contre la rage en RDC.


Pour ce faire, trois grandes stratégies seront mises à œuvre pour l’élimination progressive de la Rage en RDC à l’horizon 2030. Il s’agit notamment de la sensibilisation du grand public sur la prévention de la Rage ; La prophylaxie post exposition précoce et la vaccination d’au moins 70% des chiens.


Extrêmement dangereuse et mortelle, la rage est une maladie virale qui affecte les mammifères, mais également les humains. Et sa transmission se fait généralement par la morsure ou l’exposition à la salive d’un animal infecté, particulièrement les chiens, les rats, les chauves-souris etc…


En effet, selon une étude scientifique, le chien est le principal vecteur de cette maladie et serait responsable de plus de 99% des cas de rage enregistrés.


Pour lutter efficacement contre cette maladie, le gouvernement a initié une coordination de quadripartite qui veut tout simplement à travers « l’Union contre la Rage » montrer la nécessité de s’unir selon l’approche « Une seule Santé » pour éliminer la rage de la planète d’ici 2030 (Zéro Mort).


Cette coordination est constituée notamment de l’Organisation Mondiale de la Santé Animale (OMSA), de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) et du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) et l’Alliance mondiale pour la rage (GARC).


A Kinshasa, une activité a été organisée au Cercle Elais de Gombe, au cours de laquelle le Secrétaire général à la Pêche et Élevage, Mme Pascaline MBANGU KIKUMBI, qui représentait le ministre Adrien BOKELE DJEMA, empêché, n’a pas manqué des mots pour expliciter le choix du thème retenu pour cette 17ème journée mondiale de la lutte contre la Rage.


 » … C’est justement ce qui explique le thème choisi pour cette 17 ème édition :  » La Rage : Tous pour Un, Une seule santé pour Tous « .
A l’en croire, ceci veut simplement réaffirmer de nouveau l’esprit collaboratif et participatif qui doit animer toutes les parties prenantes impliquées dans la lutte contre la Rage, afin de parvenir d’ici l’horizon 2033, à bout de cette pathologie meurtrière, qui chaque année, tue plus de 60.000 personnes dont 40% des enfants de moins de 15 ans … »


De son côté, Mr Judicaël Pazou, qui intervenait au nom du Représentant-resident de la FAO, Aristide Ongone Obame, a indiqué que selon les données nationales, la situation épidémiologique cumulée de cette pathologie en RDC, de la période allant de janvier à aout 2023, indique la résurgence des foyers dans 18 des 26 provinces que compte le pays. On y dénombre plus de 500 décès à nos jours.


Il a par ailleurs rappeler que c’est depuis 2007, précisément le 28 septembre, date de l’anniversaire de la mort de Louis Pasteur, qu’il a été décidé de célébrer la Journée Mondiale contre la Rage (JMR en sigle).


Pour Mr Judicaël Pazou, en RDC, la rage est endémique et endeuille, au quotidien, les populations surtout celles vivant en milieu rural. Et la Journée Mondiale contre la Rage constitue une opportunité qui permet de faire la promotion ainsi que la vulgarisation des actions et ce, à travers tous les canaux de sensibilisation et d’éducation.


Mr Judicaël Pazou a saisi l’occasion pour rappeler qu’il existe un Plan d’Action National Intégré de Lutte contre de la Rage Humaine transmise par le Chien 2021-2033.


De ce fait, ce document très important de mobilisation de ressources, comportant des activités clairement définies, vise à aider toutes les parties prenantes, à atteindre l’objectif mondial de zéro rage en 12 ans. Il a été élaboré selon l’approche « Une Santé » en 2021 avec l’appui financier et technique de la FAO et de l’OMS.

José Wakadila et Science Kinkobo

Entrer en contact

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Article recent

spot_img

A la Une