spot_img

Consulter le journal

RDC : l’opposant Martin Fayulu, candidat à l’élection présidentielle

AccueilPolitiqueRDC : l'opposant...

Il entretenait le suspense depuis plusieurs semaines. L’opposant Martin Fayulu, a finalement confirmé, samedi 30 septembre, à Kinshasa, sa candidature à la présidentielle du 20 décembre prochain en République démocratique du Congo (RDC).

« La coalition Lamuka (« Réveille-toi », en lingala) a décidé de déposer ma candidature pour la présidentielle, a déclaré devant la presse, samedi 30 septembre, Martin Fayulu. Nous allons continuer à nous battre pour exiger la transparence des élections. Nous ne l’avons pas eue par l’audit du fichier électoral, nous l’aurons dans la surveillance » du vote. L’opposant affirme depuis cinq ans que la victoire lui a été volée lors de la présidentielle de décembre 2018.

Dès juillet 2022, son parti Ecidé (Engagement pour la citoyenneté et le développement), qui appartient à la coalition Lamuka, a fait de Martin Fayulu son candidat officiel pour la prochaine présidentielle. Le scrutin sera couplé aux élections législatives, provinciales et municipales.

Mais un an plus tard, tout en refusant de parler de « boycott », Martin Fayulu assurait qu’à défaut d’obtenir un nouvel audit du fichier électoral, sa formation ne déposerait pas de dossiers de candidature aux élections.

Selon lui, sur 43,9 millions d’électeurs inscrits, il y en aurait « 10 millions de fictifs ». « Cette fois-ci, ça ne passera pas… Nous refusons de blanchir la fraude (…), nous devons nous mobiliser pour empêcher que la parodie électorale en préparation ne se réalise », a-t-il fait savoir.

De fait, son parti n’a aligné aucun candidat aux élections législatives et provinciales. Ce qui pouvait laisser penser qu’à 66 ans, l’ex-cadre dirigeant de la major pétrolière ExxonMobil, ne serait pas non plus sur les rangs pour la présidentielle.

Nouveau face-à-face

Le fichier électoral n’a finalement pas été soumis à un nouvel audit. Mais Martin Fayulu a toutefois estimé que la « pression » exercée a permis des avancées. Le président de la commission électorale, a-t-il relevé, a par exemple déclaré récemment que les résultats des élections seraient publiés « bureau de vote par bureau de vote ».

Lors de la présidentielle de décembre 2018, il avait parmi ses concurrents le candidat du pouvoir d’alors, Emmanuel Ramazani Shadary, et celui de la formation historique d’opposition Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Félix Tshisekedi.

Ce dernier a été proclamé vainqueur avec 38,5% des voix. Martin Fayulu est arrivé en seconde position (34,8%) et Emmanuel Ramazani en troisième (23%). Le dauphin affirmait l’avoir emporté avec 61% des voix et criait au « putsch électoral ». Félix Tshisekedi dément et assure avoir bien remporté l’élection.

En décembre prochain, il affrontera notamment l’actuel président, candidat à sa réélection.

(AFP)

Get notified whenever we post something new!

continuer la lecture

Assemblée nationale : Kamerhe range la levée des immunités de Kazadi et Rubota dans les priorités de son mandat

Après l’élection du bureau définitif de l’Assemblée nationale qui a donné Vital Kamerhe vainqueur avec 371 voix sur 407 votants, la nouvelle équipe est entrée effectivement en fonction ce vendredi 24 mai après la remise et reprise qu’il y...

Kinshasa : une partie de l’avenue Pierre Mulele (ex. 24 Nov.) totalement détériorée

L'avenue Pierre Mulele (Ex. 24 novembre ou Libération) dans son tronçon entre la prison centrale de Makala et les arrêts Bambole et petit pont est dans un état de détérioration totale, selon le constat effectué sur place ce vendredi...

Coopération technique JAPON-RDC: Remise du Projet d’Appui au Renforcement des Capacités des 3 Directions provinciales de l’INPP

Le jeudi 23 mai 2024 à Kinshasa, en présence de Son Excellence Madame Claudine NDUSI, Ministre de l’Emploi, du Travail et de la Prévoyance Sociale, Son Excellence Monsieur OGAWA Hidetoshi, Ambassadeur du Japon en République Démocratique du Congo, a...

Enjoy exclusive access to all of our content

Get an online subscription and you can unlock any article you come across.