spot_img

Consulter le journal

Libre opinion: Laisser à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu

AccueilSociétéLibre opinion: Laisser...



Contourner une seule parole de Jésus conduit en enfer, car ce ne sont pas seulement le Cardinal Ambongo et Monseigneur N’Shole qui cherchent à confondre les pouvoirs de l’Etat et ceux de l’Eglise.
Les apôtres avaient clairement posé la question à Jésus-Christ, lui demandant s’il était normal que l’on paye l’impôt à César. Sans tournure, Jésus leur demanda de constater la figure affichée sur la pièce de monnaie.

Et les apôtres répondirent c’est la figure du Roi César. Alors, Jésus conclu en leur demandant de « donner à César ce qui est César, et à Dieu ce qui est Dieu ». Point final.


Aujourd’hui, 2023 ans après Jésus-Christ, Ambongo et N’Shole cherchent à contredire le Sauveur du monde Jésus-Christ, avec quelle force divine ou satanique. C’est pourquoi, le ciel vous punit, les églises – toutes tendances confondues – ont échoué à leur véritable mission de moralisation de la société, étant donné qu’elles envient le pouvoir.


Attention, le monde va en l’envers, et la fin du monde approche. Les démons sortent ainsi de toutes parts sous la forme humaine. Mais qu’on se souvienne toujours que la politique est un vilain jeu organisé par des gens intelligents et joué par des imbéciles. N’est-ce pas que Satan s’est installé sans faute parmi les intelligents ? C’est pour cette raison que les intellectuels congolais sont appelés à se réveiller.


Primo, oublier qu’ils étaient emballés par Satan pour trahir leur pays, la RDC, le disposer à la balkanisation et devenir des esclaves.


Secundo, c’est sans fausse honte que les intellectuels congolais rejettent tous les camps politiques usurpateurs d’hier et optent pour l’Union sacrée, s’associent avec Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, pour trouver ensemble les voies ouvertes par le ciel et assurer le développement de notre pays, la RDC.


Qu’on se le dise. Sans la volonté de Dieu, il n’existerait plus rien pour la RDC et sans la volonté de Dieu, l’actuel président ne serait plus parmi nous, les vivants. Que l’église revienne donc à sa mission, parce qu’elle a déjà échoué, tant que les malfaiteurs pullulent dans les coins et recoins du pays.
A bon entendeur salut !
Journaliste politicien
Emmanuel MAMPUYA NSAMU SELELE
(Matadi/Kongo-central)

Get notified whenever we post something new!

continuer la lecture

Décès de Khadija Alissa : Moussa Mondo suspendu par le PPRD !(Communiqué)

Le Parti du Peuple pour la Reconstruction et le Développement (PPRD) vient de suspendre ce lundi 15 avril 2024 un de ses membres, en la personne de Moussa Mondo. Une mesure à titre conservatoire consécutive à une présumé implication de...

Violences conjugales à Kinshasa : Un homme politique tue sa femme !

L'ancien Vice-Ministre chargé des hydrocarbures dans le gouvernement Ilunkamba, Moussa Mondo, serait mis aux arrêts après le décès le dimanche 14 avril 2024 de son épouse Khadija Alissa à l'hôpital initiative Plus, apprend-t-on le lundi 15 avril 2024 de...

Aéroport de N’djili: La chancellerie de l’Archidiocèse de Kinshasa condamne le traitement « dégradant » réservé au Cardinal Fridolin AMBONGO

Dans un communiqué rendu public le dimanche 14 Avril, la chancellerie de l'Archidiocèse de Kinshasa condamne avec la dernière énergie le traitement dégradant que les Services officiels aéroportuaires de N'djili ont réservé à Son Eminence Fridolin Cardinal AMBONGO qui...

Enjoy exclusive access to all of our content

Get an online subscription and you can unlock any article you come across.