spot_img

Consulter le journal

Avec l’appui financier et technique de la FAO: Le Ministère de l’Environnement et Développement Durable, organise un forum sur l’approvisionnement durable en Bois-énergie en RDC

AccueilSociétéAvec l'appui financier...

En collaboration avec la FAO, le Ministère de l’Environnement et Développement Durable (MEDD), organise du 23 au 25 Octobre 2023 au cercle ELAIS de Kinshasa, un forum sur l’approvisionnement durable en Bois énergie en RDC, en vue de créer les conditions nécessaires à une paix durable et une croissance économique soutenue et inclusive.


L’objectif principal est d’explorer les défis à relever pour faire du bois-énergie, une source d’énergie propre et durable et les solutions innovantes pour réduire la part de la consommation du bois-énergie non durable de 50% du mix énergétique d’ici 2035.


Ce forum est organisé à l’attention de toutes les parties prenantes, notamment les acteurs étatiques, les experts du secteur de l’environnement ainsi que les partenaires techniques et financiers, afin de réfléchir sur la problématique de l’approvisionnement en bois énergie, conformément à l’engagement pris par le gouvernement de la RDC, dans le but de réduire la déforestation et la consommation à outrance de ces bois.


Prenant la parole à cette circonstance au nom de Mr Damien Mama, Représentant-résident du PNUD en RDC, le Représentant du directeur-pays, M. Ezoua Joseph, s’est réjoui de voir le gouvernement congolais franchir un pas, celui de disposer d’une boussole dans le secteur de l’énergie.


Il a par ailleurs rappelé qu’en prélude de ce forum, le gouvernement congolais à travers le ministère de l’environnement et Développement durable, avait organisé un atelier des secrétaires généraux u mois de mai de l’année en cours, pour mobiliser ses pairs et échanger sur la question du bois énergie.


Ces assises constituent également une occasion de passer en revue les défis liés à l’accès à l’énergie en général et à l’énergie de cuissons en particulier, en vue de poser les jalons d’une nouvelle dynamique de partenariat gagnant-gagnant et contribuer ensemble aux développements durables des secteurs.

Filière bois-énergie : secteur incontournable pour les ménages

Peu avant de procéder à l’ouverture de ce forum, le Secrétaire Général au Ministère de l’Environnement et Développement Durable, Benjamin Toirambe Bamoninga, qui a pris la parole au nom du ministre Ève Bazaiba Masudi, empêchée, n’a pas manqué des mots pour rappeler à l’assistance que la filière bois-énergie (charbon de bois et de feu) est devenu actuellement l’un des secteurs incontournable pour les ménages des congolais.


Il a indiqué que plus de 90% de la population dépend du bois-énergie pour leurs besoins de ménages. En outre, la production, l’utilisation en bois énergie ont des impacts négatifs sur l’environnement, particulièrement sur les ressources forestières et la santé humaine.


En cela, il faudra mettre en place des solutions basées sur la nature, afin de faire du bois-énergie, une source propre et durable aux bénéfices de la population et de réduire de 50% la part du bois-énergie du mix énergétique d’ici 2035


Pour sa part, Mr Ikoleki Eloma Henri Paul, qui a parlé au nom du Représentant de la FAO, Monsieur Aristide Ongone Obame, a enchaîné en affirmant que cette consommation importante du bois-énergie par la population, a des impacts directs sur les ressources forestières, en particulier autour des grandes agglomérations.

Les effets néfastes d’usage régulier du bois-énergie

Il a par ailleurs précisé que, l’usage régulier du bois-énergie peut avoir des effets néfastes sur la santé des populations en causant des maladies respiratoires.

 » … Sur le plan économique, il constitue une source de dépenses non négligeable pour les populations les plus pauvres, en contribuant entre 15 à 30 % sur leurs revenus.
Sur le plan politico-administratif a-t-il expliqué, la filière bois-énergie(charbon de bois et bois de feu) n’occupe pas encore la place qu’elle devrait occuper dans les politiques nationales sur les forêts, l’agriculture et l’énergie. Sur le plan organisationnel, plusieurs acteurs direct (producteurs, commerçants, transporteurs) et indirects (chefs de villages, chefs de terres, les agents de l’administration) sont impliqués dans la filière bois-énergie ; mais il se pose encore un véritable problème de coordination et de suivi. Sur le plan environnemental, le Sg Toirambe reste d’avis que l’impact de la production et l’utilisation du bois énergie sur les forêts est important.


Poursuivant ses propos, Intervenant une fois de plus après le Sg à l’Environnement, Mr Henri Paul Eloma a évoqué quelques résultats attendus de ce forum, notamment dresser un état des lieux de la filière bois-énergie en appui à la prise de décisions éclairées ; – Évaluer les conditions dans lesquelles opèrent les réformes dans la filière bois-énergie ; – Explorer les solutions innovantes pour accélérer la transition vers un approvisionnement durable en bois énergie et réduire de 50% la part du bois-énergie du mix énergétique d’ici 2035 ; – Identifier les opportunités de financement des solutions innovantes pour accélérer la transition vers un approvisionnement durable en bois énergies et Élaborer une feuille de route pour l’opérationnalisation des solutions innovantes, afin d’accélérer la transition vers un approvisionnement durable en bois énergie.


Durant trois jours, les parties prenantes à ce forum doivent adopter une approche commune, définir des solutions pertinentes et élaborer une feuille de route en vue de traduire en action, les solutions innovantes qui permettront de faire du bois-énergie, une source d’énergie propre et durable et de réduire à 50% la part du bois-énergie du mix énergétique d’ici 2035.

José Wakadila et Science Kinkobo

Get notified whenever we post something new!

continuer la lecture

Formation du Gouvernement : Les «autorités morales» des partis mettent Judith Suminwa en difficulté !

Décidée à former le gouvernement sans les caciques de partis et regroupements politiques, la première ministre Judith Suminwa Tuluka a été surprise par les chefs de ces partis qui ont chacun amené pour la nomination soit un fils, soit...

Assemblée Provinciale de Kinshasa: un autre Pasteur succède à Godé Mpoy

Le député provincial Levi Mbuta a été élu, ce samedi 20 avril , Président du bureau définitif de l’Assemblée provinciale de Kinshasa avec 23 voix sur les 43 votants, devançant Jésus Noël Sheke qui a obtenu 20 voix. Membre du...

Avec le concours de la FAO: Le ministère de l’Agriculture a organisé l’atelier de restitution de l’évaluation du Plan national d’investissement agricole 2013-2020

Produire un rapport d’évaluation de la mise en œuvre du Plan national d’Investissement agricole (PNIA) de la première génération qui va alimenter l’élaboration du Plan National d’Investissement Agricole, Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (PNIASAN) : c'est l'objectif global des assises...

Enjoy exclusive access to all of our content

Get an online subscription and you can unlock any article you come across.