spot_img

Consulter le journal

Campagne électorale en RDC: La polémique sur la nationalité de Moïse Katumbi refait surface !

AccueilPolitiqueCampagne électorale en...

La campagne électorale en République démocratique du Congo (RDC) est actuellement marquée par une polémique croissante concernant la nationalité de Moïse Katumbi, l’un des principaux challengers du président sortant, Félix Tshisekedi. Cette controverse a pris de l’ampleur à la suite des déclarations de Tshisekedi lors d’un meeting à Lubumbashi, ainsi que des commentaires incisifs du ministre de la Défense, Jean-Pierre Bemba.

Lors de son meeting à Lubumbashi, le candidat Président Félix Tshisekedi a exprimé son mécontentement à l’égard des candidats qui « viendront ici, et s’exprimeront en swahili », langue parlée dans plusieurs pays du continent, dont la RDC. Bien que Tshisekedi n’ait pas mentionné nommément Moïse Katumbi, cette déclaration a été perçue comme une critique indirecte à l’encontre du challenger politique.

De son côté, Jean-Pierre Bemba, ministre de la Défense, a alimenté davantage la controverse, lors d’un meeting dans la commune de Masina à Kinshasa en lançant un message direct à Moïse Katumbi.

« J’envoie un message à Moïse Katumbi, qu’il vienne dire au peuple congolais s’il est zambien ou pas. On ne peut pas servir deux maîtres au sommet de l’État. Tu finiras par trahir l’un au profit de l’autre », a-t-il lâché.

Ces déclarations ont clairement remis en question la nationalité de Katumbi et ont suscité des débats animés au sein de la population congolaise.

Il y a lieu d’indiquer que la question de la nationalité de Moïse Katumbi est un sujet récurrent en RDC depuis plusieurs années. Certains soutiennent que Katumbi est d’origine zambienne, tandis que d’autres affirment qu’il est bel et bien congolais. Cette controverse a des implications politiques importantes, car la constitution congolaise interdit aux candidats à la présidence d’avoir une double nationalité.

Le candidat Président Moïse Katumbi, un homme d’affaires prospère et ancien gouverneur de la province du Katanga, est considéré comme un concurrent sérieux pour Félix Tshisekedi, qui cherche à obtenir un nouveau mandat présidentiel. La remise en question de la nationalité de Katumbi peut être perçue comme une tentative de discréditer sa candidature et de le marginaliser dans la course électorale.

Notons, par ailleurs, que cette controverse souligne les enjeux politiques et les divisions qui caractérisent le paysage politique congolais. Alors que les élections approchent, il est essentiel de mener des débats éclairés et de respecter les principes démocratiques pour garantir des élections justes et transparentes en RDC.

(Avec Globalnewsrdc)

Get notified whenever we post something new!

continuer la lecture

Kinshasa : La résidence de Vital Kamerhe attaquée par des hommes lourdement armés en tenue des FARDC

La résidence de l'honorable Vital Kamerhe, située dans la commune de la Gombe, a été attaquée cette nuit par une vingtaine d’hommes en tenue militaire « utilisant des drones », selon des sources. Des sources indiquent que le commando a...

Bureau définitif de l’A.N: F. TSHISEKEDI recommande que la liste soit revue et corrigée en tenant compte de la représentativité de la Grande Orientale

Le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo s’est entretenu, vendredi à la Cité de l’Union africaine, avec 406 députés nationaux et une quarantaine des chefs de regroupements politiques de l’Union sacrée de la nation (USN) qui constituent...

Kinshasa: Plusieurs décès et dégâts matériels dans un accident de circulation au niveau de l’aéroport international de N’djili

Un accident de circulation routière s'est produit le jeudi 16 mai 2024 à Kinshasa, capitale de la République de la République Démocratique du Congo. Le drame ayant occasionné plusieurs pertes en vies humaines et des dégâts matériels considérables avait eu...

Enjoy exclusive access to all of our content

Get an online subscription and you can unlock any article you come across.