spot_img

Consulter le journal

Déroulement des scrutins combinés en RDC: la Mission d’Observation Électorale du RECIC présente son rapport!

AccueilSociétéDéroulement des scrutins...

La Mission d’Observation Électorale (MOE) du Réseau d’ Éducation Civique au Congo (RECIC), représenté par son secrétaire exécutif Me Michel Mvondo en collaboration avec AIDPROFEN, GOFM, ADMR, CEDECO, Radio Maendeleo, JULIZHA, IBGDH et AETA, a suivi avec beaucoup d’attention le déroulement des opérations de vote de 4 scrutins du mercredi 20 et jeudi 21 décembre 2023 en République Démocratique du Congo. Elle a réagit, jeudi 21 décembre à travers une déclaration pour établir son rapport.

Elle félicite la Commission Electorale Nationale Indépendante (Ceni-) pour avoir tenu au respect non seulement du calendrier électoral, mais aussi de la constitution, en son article 73. Elle félicite également le ministre de l’intérieur et sécurité, et Affaires coutumières, à travers le Groupe Technique pour la Sécurisation des élections qui s’est investi pour assurer la sécurité de toutes les parties prenantes au processus.

Cependant, elle déplore des dérapages constatés sur terrain, car ces faits ont eu un impact négatif sur le bon déroulement des opérations de vote dans certains bureaux. Il s’agit des faits relevés ci-dessous.

S’agissant de la participation des électeurs: l’engouement des femmes constaté la matinée de la journée du 20 décembre a été annihilé par l’ouverture tardive des bureaux de vote et cela a occasionné la faible participation aux scrutins, notamment celle des femmes. Les femmes ont rebroussé chemin au regard de l’insécurité dans certains coins du pays. notamment à Goma, Bukavu, certaines communes de la Ville de Kinshasa. Ensuite aucune organisation efficace n’a été mise en place pour la consultation des listes. Cette situation a eu plus d’influence négative sur le taux de participation, car la plupart d’électeurs ne pouvant pas continuer à patienter sans aucune information précise de la ceni, ont décidé de ne plus attendre. A Beni, après n’avoir pas participé aux élections de 2018, un engouement de la population a été observé. Mais plusieurs personnes n’ayant pas retrouvé leurs noms sur les listes électorales n’ont pas pu voter…

Par apport au déploiement des équipements et matériels électoraux, la MOE a malheureusement constaté que les kits qui, généralement sont déployés la veille du jour des scrutins, ont été déployés avec un grand retard, en général le jour même des élections, et pendant la la journée. Cette situation a été à la base de plusieurs cas de violences ayant entraîné la destruction et l’incendie de certains matériels sensibles. A titre d’illustration, dans la ville de Kinshasa, à Mombele, au site
de 1006093, EP II et V Mombele des troubles ont éclaté suite l’entrée d’un candidat distribuant de l’argent afin d’influencer le vote des électeurs qui attendaient d’accomplir leur devoir civique.

Quant à la présence des témoins, des observateurs et des journalistes, la MOE regrette le mauvais traitement infligé aux témoins et observateurs dans certains sites de vote. A titre d’illustrations, à Lubumbashi, au centre 7011088, une des observatrices a reçu des menaces virulentes des agents de la Ceni la contraignant à s’abriter dans des installations hygiéniques jusque tard la nuit en attendant l’arrivée de secours. A Kinshasa, précisément à Masina, au centre Saint Kibuka, N° 1004075, trois observateurs ont été interpellés arbitrairement.

Recommandations

La MOE du RECIC a recommandé à la Ceni de respecter les dispositions légales en clôturant les opérations de vote et de dépouillement au plus tard le 21 décembre 2023 à Minuit; de ne publier que les résultats issus des urnes afin d’éviter d’embraser le pays dans le K.O; au Gouvernement de la République d’assurer la sécurisation du reste du processus électoral; à la population de rester éveiller en surveillant l’affichage des résultats de vote bureau par bureau; d’éviter tout acte et/ou comportement susceptibles de perturber l’ordre public et de mener à l’anarchie.

Bibiche Mungungu

Get notified whenever we post something new!

continuer la lecture

Tueries à Goma : les Wazalendo interdits de circuler en ville avec des armes

Les autorités de la province du Nord-Kivu ont décrété l'interdiction, ce vendredi 12 avril, pour les combattants "Wazalendo", de se déplacer à Goma en portant des armes. Cette mesure fait suite à une série de meurtres, de braquages et...

Face aux propos discriminatoires et sexistes tenues à l’égard de la Première Ministre Judith Tuluka: Le RFLAP dénonce, lance un appel à la tolérance...

Le Réseau des Femmes Leaders pour l'Accès à la Parole (RFLAP) dénonce fermement les propos négatifs et les critiques à caractère sexiste proférés à l'égard de la Première Ministre Judith Tuluka depuis sa nomination à ce poste crucial de...

Nord-Kivu : Des présumés bandits auteurs du braquage d’un véhicule, vol à main armée, meurtres de 5 personnes et plusieurs blessés à Goma, ...

La Ville de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu avait été sous la terreur d'un fusillade qui avait eu lieu en fin d'après-midi du mercredi 10 mars 2024 à l'entrée ' Président '. Cause : le braquage d'un véhicule...

Enjoy exclusive access to all of our content

Get an online subscription and you can unlock any article you come across.