spot_img

Consulter le journal

Le ralliement à Moïse Katumbi fait des victimes: Le MPCR dénonce l’homicide volontaire de l’un de ses cadres à Lubumbashi et alerte sur le danger que court son président national

AccueilPolitiqueLe ralliement à...

Dans un communiqué de presse rendu public ce dimanche 31 décembre 2023 et parvenu à notre rédaction, la Direction nationale du MPCR (Mouvement du peuple congolais pour la république) annonce l’homicide volontaire de l’un de ses membres, en la personne de Monsieur TSHIKANDA MUTOMBO Dieu Merci, président sectionnaire adjoint du MPCR/Commune de Kenya, ville de Lubumbashi/Province du Haut-Katanga, brûlé vif dans la commune annexe, en raison de ses convictions politiques et son soutien au candidat Moïse Katumbi à la présidentielle du 20 décembre 2023.


« C’est avec amertume que la Direction Nationale du MPCR dénonce avec la dernière énergie l’homicide volontaire de l’un de ses membres, en la personne de Monsieur TSHIKANDA MUTOMBO Dieu Merci, Président Sectionnaire Adjoint du MPCR/Commune de Kenya, Ville de Lubumbashi/Province du Haut Katanga, brûlé vif dans la commune annexe, quartier Kasungami, à cause de ses convictions politiques et de son soutien au Candidat Moïse KATUMBI CHAPWE. Nous nous insurgeons contre cet acte affreux survenu la nuit du 29 au 30 Décembre, et ce, dans un pays qui se dit démocratique », renseigne-t-on dans ce communiqué qui porte la signature du Directeur du Bureau politique de cette formation politique, M. Gabin Muke – S.


Pour le MPCR, il est vrai qu’il existe des clivages politiques, mais cela ne peut pas des congolais des ennemis, mais plutôt des adversaires politiques, car cela constitue le fondement de la démocratie. Aller jusqu’à bruler vif un cadre d’un parti opposé, devient horrible. « Cet acte atteint le paroxysme de la méchanceté. Nous sommes appelés à sauvegarder les valeurs républicaines et démocratiques, étant donné qu’après ces élections, on va continuer à vivre ensemble et poursuivre le chemin de la reconstruction de notre pays qui requiert l’implication de tous », avertit le parti de Jean-Claude Vuemba dans son communiqué.


Par ailleurs, le MPCR demande aux autorités compétentes, de diligenter une enquête judiciaire sévère, en vue de dénicher les auteurs de ce meurtre et leur infliger des sanctions dignes de leur comportement.


A l’occasion de ce douloureux événement, le MPCR présente ses sincères condoléances à la famille de l’illustre disparu, en particulier, à toute la Fédération du MPCR/Haut Katanga en général pour ce décès inopiné. « Comme toute la Fédération du Haut Katanga, nous sommes en deuil et gardons une pensée pieuse en mémoire de ce Combattant de la liberté, de la démocratie et des droits de l’homme, notre chers Camarade Dieu Merci TSHIKANDA, alias Dieume, qui vient de tomber dans le champ de bataille, arme en mains, pour l’établissement d’un Etat de droit en République Démocratique du Congo. Nous lui souhaitons bon vent dans son dernier voyage de l’éternité. La conscience collective de notre formation politique garde de lui l’image souvenir d’une Elite », lit-on dans le document.


Dans un autre chapitre, le Bureau Politique du MPCR condamne fermement les menaces de mort dont est victime son président national, l’honorable Jean-Claude Vuemba Luzamba, depuis l’annonce de son soutien à Moïse Katumbi et tient à informer l’opinion tant nationale qu’internationale, que son président national avait échappé à la mort à Muanda (Kongo-central) et à Maniema, pendant la campagne électorale du candidat n°3 ainsi que dans son fief de Kasangulu, où des pièges étaient déjà tendus, en vue de l’empêcher de faire sa campagne électorale et profiter de l’éliminer.

« Ce genre des traitements rétrécit l’espace démocratique dans notre pays et empêche notre jeune démocratie acquise au prix de sang de plus de douze millions des compatriotes Congolais, d’aller de l’avant », regrette-t-on au parti de Jean-Claude Vuemba, lequel invite le peuple congolais à ouvrir l’œil et le bon, pour la continuité du processus de démocratisation de la RDC, qui reste le cheval de bataille de tous les Congolais.


J. B. Nzau

Get notified whenever we post something new!

continuer la lecture

Tueries à Goma : les Wazalendo interdits de circuler en ville avec des armes

Les autorités de la province du Nord-Kivu ont décrété l'interdiction, ce vendredi 12 avril, pour les combattants "Wazalendo", de se déplacer à Goma en portant des armes. Cette mesure fait suite à une série de meurtres, de braquages et...

Face aux propos discriminatoires et sexistes tenues à l’égard de la Première Ministre Judith Tuluka: Le RFLAP dénonce, lance un appel à la tolérance...

Le Réseau des Femmes Leaders pour l'Accès à la Parole (RFLAP) dénonce fermement les propos négatifs et les critiques à caractère sexiste proférés à l'égard de la Première Ministre Judith Tuluka depuis sa nomination à ce poste crucial de...

Nord-Kivu : Des présumés bandits auteurs du braquage d’un véhicule, vol à main armée, meurtres de 5 personnes et plusieurs blessés à Goma, ...

La Ville de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu avait été sous la terreur d'un fusillade qui avait eu lieu en fin d'après-midi du mercredi 10 mars 2024 à l'entrée ' Président '. Cause : le braquage d'un véhicule...

Enjoy exclusive access to all of our content

Get an online subscription and you can unlock any article you come across.