spot_img

Consulter le journal

RDC: Ensemble pour la République demande à ses élus, « rescapés de la catastrophe électorale organisée par la CENI » à exercer une opposition républicaine de combat, sans complaisance

AccueilPolitiqueRDC: Ensemble pour...

Dans un communiqué rendu public ce mardi 06 février, le parti politique Ensemble pour la République de Moïse Katumbi exhorte les élus issus de ses rangs et des regroupements alliés, « rescapés de la catastrophe électorale organisée par la CENI de M. Kadima et ses commanditaires à exercer une opposition républicaine de combat, sans complaisance.

Pour Ensemble, le hold-up électoral que les congolais viennent de vivre en République Démocratique du Congo dépasse tout entendement.

« La CENI a orchestré cette fraude caractérisée en fournissant des Dispositifs Electroniques de Vote (DEV) et autres supports aux candidats du régime du Président Tshisekedi pour leur faciliter des votes parallèles et multiples. Elle a ainsi accompagné la corruption de masse sur tous les plans en manipulant le seuil d’éligibilité et les résultats de vote dans l’opacité totale. Tous ces mécanismes ont conduit à la désignation frauduleuse du Président Tshisekedi et de sa famille politique », peut-on lire dans ce communiqué.

Par ailleurs, ce parti politique du candidat malheureux aux élections présidentielles de 2023, Moïse Katumbi, exige l’arrestation immédiate de tous les responsables dans la chaîne logistique de la CENI, du sommet jusqu’aux gardiens d’entrepôts, ayant été impliqués dans la gestion des DEV; l’arrestation des personnes citées dans la liste des détenteurs illégaux de DEV; l’ouverture des enquêtes contre les membres de la CENIl pour faire la lumière sur la distribution des DEV ainsi que des kits d’enrôlement découverts auprès des membres de la famille politique de Felix TSHISEKEDI; des enquêtes judiciaires sur l’utilisation des fonds alloués à la CENI à l’occasion de ces élections; une enquête, sur l’exécution des contrats liant la CENI à MIRU Systems au regard de la facilité avec laquelle ses machines, prétendument inviolables, ont pu si facilement aider à la fraude électorale,…

Notons que la décision pour ce parti politique de participer à l’assemblée nationale a été prise lors d’une réunion tenue à Lubumbashi du 5 au 6 février. Des membres du comité directeur d’Ensemble pour la République, des représentants des organes centraux du parti ainsi que des élus députés nationaux et provinciaux y ont pris part.

El.B.

Get notified whenever we post something new!

continuer la lecture

Tueries à Goma : les Wazalendo interdits de circuler en ville avec des armes

Les autorités de la province du Nord-Kivu ont décrété l'interdiction, ce vendredi 12 avril, pour les combattants "Wazalendo", de se déplacer à Goma en portant des armes. Cette mesure fait suite à une série de meurtres, de braquages et...

Face aux propos discriminatoires et sexistes tenues à l’égard de la Première Ministre Judith Tuluka: Le RFLAP dénonce, lance un appel à la tolérance...

Le Réseau des Femmes Leaders pour l'Accès à la Parole (RFLAP) dénonce fermement les propos négatifs et les critiques à caractère sexiste proférés à l'égard de la Première Ministre Judith Tuluka depuis sa nomination à ce poste crucial de...

Nord-Kivu : Des présumés bandits auteurs du braquage d’un véhicule, vol à main armée, meurtres de 5 personnes et plusieurs blessés à Goma, ...

La Ville de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu avait été sous la terreur d'un fusillade qui avait eu lieu en fin d'après-midi du mercredi 10 mars 2024 à l'entrée ' Président '. Cause : le braquage d'un véhicule...

Enjoy exclusive access to all of our content

Get an online subscription and you can unlock any article you come across.