spot_img

Consulter le journal

Insécurité à Kimpese: La VSV recommande au gouvernement, une prise en charge appropriée et conséquente des policiers et militaires qui sont déployés

AccueilSociétéInsécurité à Kimpese:...

Dans son communiqué de presse N°VSV/004/CE/2024, la Voix des Sans Voix pour les droits de l’homme (VSV) salue les mesures prises par les autorités congolaises en vue de rétablir la sécurité et l’ordre à Kimpese dans la province du Kongo Central où l’insécurité, les violations et atteintes aux droits humains ont été enregistrées ces derniers jours.

La recrudescence de cette insécurité a contraint la population locale a organisé des manifestations lundi 29 et mardi 30 janvier 2024 dans le but de dénoncer cette situation qui a été à la base des tueries des personnes, l’extorsion des biens, les atteintes à l’intégrité physique des personnes par des criminels et autres personnes armées ainsi que l’indifférence y compris l’incapacité des autorités politico-administratives et sécuritaires du territoire de Songololo à mettre sur pied des mesures adéquates pour la sécurité des personnes et leurs biens .


Les éléments de la Police Nationale Congolaise (PNC) dépêchés sur place pour contenir et disperser les manifestants ont été à la base des échauffourées avec les manifestants. Le bilan fait état de sept (07) morts notamment trois (03) éléments de la PNC, quatre (04) manifestants et de nombreux blessés dont quatre policiers ainsi que des dégâts matériels importants.


En vue de restaurer la sécurité et la paix, le gouvernement congolais a dépêché une importante délégation dite commission interministérielle dirigée par Le Ministre des droits humains pour faire la lumière sur les incidents de Kimpese ayant occasionné des pertes en vies humaines et des dégâts matériels importants .


En sus du couvre-feu décrété par Le Ministre provincial de l’intérieur, les autorités congolaises ont pris plusieurs autres mesures dont entre autres le renforcement des dispositifs sécuritaires à Kimpese avec de nouveaux éléments de la PNC notamment les éléments de la Légion Nationale d’Intervention (LENI/PNC) et des forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) venus de Kinshasa et de Mbanza-Ngungu


La VSV salue également la mesure relative à la mise à la disposition de la justice militaire des éléments de la PNC et ceux des FARDC ayant ouvert le feu sur la population, l’organisation imminente des audiences foraines ainsi que la prise en charge par le trésor public des obsèques des victimes et des soins médicaux de toutes les personnes blessées pendant la manifestation.


Tout compte fait, tout en saluant la prompte réaction des autorités congolaises et les mesures qu’elles ont prises, la VSV exprime cependant des inquiétudes et des craintes que des manifestations similaires pour les mêmes motifs ne se reproduisent dans l’avenir dans le territoire de Songololo en général et à Kimpese en particulier malgré le renforcement des dispositifs sécuritaires.

Pour la VSV, la meilleure manière de prévenir l’insécurité, les violations et atteintes aux droits humains dans ce territoire passe impérativement par la prise en charge efficace et appropriée de tous les nouveaux éléments de la Police Nationale Congolaise et des militaires y dépêchés.
LRP/VSV

Get notified whenever we post something new!

continuer la lecture

Primaires au sein de l’Union Sacrée : Vital Kamerhe, candidat unique à la présidence de l’Assemblée Nationale !

Finis les suspens au sein de l'Union sacrée, l'honorable Vital Kamerhe Lwa Kaningini Nkiri a été élu le mardi 23 avril 2024 candidat officiel de cette méga plateforme au poste du président du bureau définitif de l'Assemblée Nationale. Sur fond...

Avis de recherche : En séjour chez sa tante, Jonas Kasongo porté disparu !

Jonas Kasongo, un garçonnet d'environ 10 ans est porté disparu depuis le samedi 20 avril 2024. En quittant vers 08 heures du matin l'habitation de sa tante à Badara, le petit enfant qui ne parle que le Tshiluba, était habillé...

Nécrologie : La Référence Plus pleure une de ses anciennes stagiaires !

La Référence Plus a le grand regret de porter à la connaissance de tous la mort inopinée de l'une de ses anciennes stagiaires en la personne de la journaliste Prisca Kabasele décédée le mardi 23 avril 2024 à l'hôpital...

Enjoy exclusive access to all of our content

Get an online subscription and you can unlock any article you come across.