spot_img

Consulter le journal

Sud-Kivu: L’ASADHO qualifie cette mission du ministère provincial du Plan et de l’ANR auprès des OSC de harcellement et de rançonnement

AccueilSociétéSud-Kivu: L'ASADHO qualifie...

L’ Association Africaine de défense des Droits de l’Homme (ASADHO) s’interroge sur la mission que le ministère provincial du Plan du Sud-Kivu diligente au sein des organisations de la société civile avec l’implication de l’Agence Nationale de Renseignement (ANR).

Il nous revient de plusieurs organisations de la société civile basées à Bukavu qu’elles ont reçu, à titre d’information, l’ordre de mission N°03/024/GP/SK/CAB/MINI, PLAN ET PI/24 du 31 Janvier 2024 portant désignation de 10 personnes qui doivent passer dans chaque ONG pour contrôler l’état des lieux des activités des ONG nationales œuvrant dans la province du Sud-Kivu.

Cette mission gigantesque (10 personnes) va du 01 février au 30 mars 2024. Pour l’ ASADHO, s’il est vrai que le Ministre du Plan a le mandat de suivre les activités des organisations de la société civile, il est aussi vrai que le fait d’associer l’ANR, représentée dans cette mission, par Ngomu Luya, démontre l’intention de mettre les ONG sous la surveillance des services de sécurité.

Cette mission est non seulement une occasion de harceler les ONG, mais aussi de les rançonner.
Selon les informations recoupées par l’ASADHO, certains fonctionnaires repris sur la liste prendraient déjà des contacts avec les responsables des ONG pour qu’ils leur préparent de l’argent destiné à orienter le contrôle en faveur des ONG.

La crainte de l’ASADHO réside en ce que ce type de contrôle auquel on associe l’ANR risque de conduire au musellement des ONG dans cette province.

Face à ce qui précède, l’ASADHO recommande au Premier Ministre d’Instruire le Ministre Provincial du Plan de mettre fin à cette mission qui est organisée en violation de la Constitution et de la loi sur les ASBL; au Gouverneur de province de s’ abstenir de tout acte de harcèlement ou de musellement des ONG dans la province du Sud-Kivu; de diligenter une enquête sur les actes de corruption ou de tentative de corruption qui discrédite déjà le travail de cette mission.

A l’ANR du Sud-Kivu de s’abstenir de toute immixtion dans les activités qui ne relèvent pas de ses missions: a6 la Commission Nationale des Droits de l’Homme de s’assurer que les autorités du Sud-Kivu ne posent pas des actes qui restreignent l’espace civique pour les ONG de cette province.

Mobicho

Get notified whenever we post something new!

continuer la lecture

Tueries à Goma : les Wazalendo interdits de circuler en ville avec des armes

Les autorités de la province du Nord-Kivu ont décrété l'interdiction, ce vendredi 12 avril, pour les combattants "Wazalendo", de se déplacer à Goma en portant des armes. Cette mesure fait suite à une série de meurtres, de braquages et...

Face aux propos discriminatoires et sexistes tenues à l’égard de la Première Ministre Judith Tuluka: Le RFLAP dénonce, lance un appel à la tolérance...

Le Réseau des Femmes Leaders pour l'Accès à la Parole (RFLAP) dénonce fermement les propos négatifs et les critiques à caractère sexiste proférés à l'égard de la Première Ministre Judith Tuluka depuis sa nomination à ce poste crucial de...

Nord-Kivu : Des présumés bandits auteurs du braquage d’un véhicule, vol à main armée, meurtres de 5 personnes et plusieurs blessés à Goma, ...

La Ville de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu avait été sous la terreur d'un fusillade qui avait eu lieu en fin d'après-midi du mercredi 10 mars 2024 à l'entrée ' Président '. Cause : le braquage d'un véhicule...

Enjoy exclusive access to all of our content

Get an online subscription and you can unlock any article you come across.