spot_img

Consulter le journal

Accrochages entre policiers et conducteurs à Kinshasa : un wewa décédé et un autre grièvement blessé!

AccueilSociétéAccrochages entre policiers...

Un motard communément appelé wewa est décédé et un autre grièvement blessé de suite d’un accrochage malheureux qui avait eu lieu au niveau de la Gare centrale de Kinshasa entre les éléments de la police nationale et les conducteurs de moto le jeudi 15 février 2024 à Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo

En cause, l’interdiction formelle des moto-taxis d’accéder à la commune de Gombe, une décision prise par le Vice ministre vice-premier en charge de l’intérieur, Peter Kazadi, interdisant aux moto-taxis et marchands à la sauvette d’accéder dans la commune de la Gombe à Kinshasa,

Le bras de fer musclé entre les policiers et les conducteurs de motos a été fatal : un wewa était décédé et un autre gravement blessé.

En fait, depuis la prise de cette décision, plusieurs motos appréhendées sur les artères de la commune de la Gombe ont été saisies le mardi 13 février 2024 par la Police nationale congolaise à la hauteur de la commune de la Combe.

Et pour dissuader les autres wewa à ne pas oser circuler dans la commune phare de la capitale congolaises, les engins saisis ne pourraient plus être restitués à leurs propriétaires.

« L’interdiction des motos dans la commune de la Gombe est de mise, c’est-à-dire qu’il y a des limites lorsque vous savez que vous vous voulez accéder dans la commune de la Gombe et que vous êtes sur la moto, changez pour prendre un véhicule, entrez et vaquez librement à vos occupations. La moto n’est peut plus franchir la commune de la Gombe. Toutes les dispositions ont été prises quant à ce.

Exceptés les motos de livraison des nourritures qui seront bien identifiées par l’Hôtel de Ville, et pour le reste même les motos des particuliers sont strictement interdites », avait déclaré le chef de la Police ville de Kinshasa, le général Blaise Mbula Kilimbalimba.

Pour les wewas, la mesure d’interdiction d’accès à la commune de la Gombe prise à leur endroit est tout simplement injuste, ils appellent ainsi à sa levée immédiate.

Reste à savoir jusqu’à combien de temps la police tiendrait le coup en ce sens que ce n’est pas la première fois que de telles mesures aient été prises.

Philippe Dephill Lipo

Get notified whenever we post something new!

continuer la lecture

Primaires au sein de l’Union Sacrée : Vital Kamerhe, candidat unique à la présidence de l’Assemblée Nationale !

Finis les suspens au sein de l'Union sacrée, l'honorable Vital Kamerhe Lwa Kaningini Nkiri a été élu le mardi 23 avril 2024 candidat officiel de cette méga plateforme au poste du président du bureau définitif de l'Assemblée Nationale. Sur fond...

Avis de recherche : En séjour chez sa tante, Jonas Kasongo porté disparu !

Jonas Kasongo, un garçonnet d'environ 10 ans est porté disparu depuis le samedi 20 avril 2024. En quittant vers 08 heures du matin l'habitation de sa tante à Badara, le petit enfant qui ne parle que le Tshiluba, était habillé...

Nécrologie : La Référence Plus pleure une de ses anciennes stagiaires !

La Référence Plus a le grand regret de porter à la connaissance de tous la mort inopinée de l'une de ses anciennes stagiaires en la personne de la journaliste Prisca Kabasele décédée le mardi 23 avril 2024 à l'hôpital...

Enjoy exclusive access to all of our content

Get an online subscription and you can unlock any article you come across.