spot_img

Consulter le journal

Justice en RDC: Des magistrats accusent les membres du cabinet du Président de la République, Félix Tshisekedi et les hauts cadres de son parti !

AccueilPolitiqueJustice en RDC:...

Tribune de Kasonga Ilunga, Magistrat honoraire près le Tribunal de Paix de de Kalamu qui constitue une réponse du berger à la bergère.

Nécessité de faire cesser l’immixtion dans les affaires judiciaires : La justice élève une nation selon les saintes écritures sur lesquelles le Magistrat suprême a fondé son action pour son dernier quinquennat lors de son investiture en janvier dernier au stade des martyrs.

Pénible a été le constat fait le jeudi 22 février 2024 par le magistrat suprême, le Président de la République. Constat selon lequel « la justice de notre pays est malade ». Phrase qui a provoqué un tremblement de terre dans l’écosystème judiciaire congolais.

Si certains magistrats n’ont pas pu délier leurs langues, Maitre Kasongo Ilunga, ancien avocat de carrière et magistrat honoraire en colère n’y est pas allé par le dos de la cuillère et refuse le langage de bois.

Pour ce magistrat retraité, ancien routinier du tripaix de Kalamu, « La justice de la RDC est malade et le chef de l’Etat a raison », a-t-il confié.

Et d’illustrer son propos par des cas vérifiables notamment l’entourage du Chef de l’Etat en commençant par son Directeur de cabinet, Guillain Nyembo MBWIZA dont les dernières interférences dans le processus électoral et de l’appareil judiciaire sont démontrées avec des preuves d’une extrême gravité.

C’est le cas de son frère biologique Kisimba Mbwiza Toussaint qu’il a fait nommer Député national par les ordres donnés à la CENI dans la circonscription électorale de Kongolo dans la province du Tanganyika. Il en est de même des Députés provinciaux Banze Ngoy, Irène et Kalonda Kantala Joseph, respectivement Députés provinciaux de Manono et de Kalemie attaqués devant la cour d’appel en contestation des résultats de la CENI et que Guillain Nyembo Mbwinza cherche à protéger par des ordres donnés illégaux à la justice. Ce que dénonce Kasonga llunga.

Directeur de cabinet du chef de l’Etat, fonction incompatible avec sa casquette de chef du regroupement politique AABG, Guillain Nyembo, pense-t-il, devrait cesser toute immixtion dans les affaires judiciaires et administratives du pays.

Sont également cités par les magistrats dans cet opprobre jeté sur la justice du pays, certains conseillers du chef de l’Etat comme Taylor Lubanga et de hauts cadres du parti présidentiel comme Peter Kazadi et Augustin Kabuya, à en croire cet ancien magistrat Kabongo Ilunga qui ne se cache pas.

Car, pour lui, c’est en dénonçant ces antivaleurs qu’ont peut aider le chef de l’Etat à réussir son dernier mandat. « Je vais tenir une conférence de presse le lundi 26 février au CEPAS et j’invite la presse nationale et internationale à cet échange républicain. Le ver est dans le fruit », conclut-il.

(Avec alternance.cd)

KASONGA ILUNGA, Magistrat honoraire près le tripaix de Kalamue-mail ; [email protected]

Get notified whenever we post something new!

continuer la lecture

PSG : Le message curieux de Dembélé au Barça après les avoir éliminé

L’attaquant du PSG, Ousmane Dembélé a réagi avec calme et détermination après avoir été sifflé et insulté par les supporters du Barça avant et pendant le choc retour des quarts de finale de Ligue des Champions. Ousmane Dembélé a vécu...

Justice : L’ancien vice-ministre des Hydrocarbures, Moussa Mondo, condamné à 20 ans de servitude pénale pour le meurtre de sa femme

. Jugé en procédure de flagrance au Tribunal de Grande Instance de Kinshasa-Gombe, Moussa Mondo, ancien vice-ministre des Hydrocarbures sous le gouvernement Ilunga Ilunkamba et cadre du PPRD, a été condamné le mercredi 16 avril à 20 ans de prison...

Enjoy exclusive access to all of our content

Get an online subscription and you can unlock any article you come across.