spot_img

Consulter le journal

En collaboration avec le ministère de la pêche et élevage et l’Usaid: La FAO lance la formation de la 4ème cohorte des professionnels vétérinaires en épidémiologie de terrain

AccueilSociétéEn collaboration avec...

Quinze (15) professionnels vétérinaires en Epidémiologie de Terrain dont deux (2) femmes venus des onze (11) provinces de la RDC sont en formation à Kinshasa, en vue de renforcer leurs capacités des professionnels à tous les niveaux.
La cérémonie du lancement officielle de cette formation a eu lieu ce lundi 11 Mars 2024 au Fleuve Congo Hôtel de la Gombe.


L’objectif principal est de renforcer les capacités de prévention, de détection précoce et de riposte contre les maladies animales transfrontalières, les maladies infectieuses émergentes et de la résistance antimicrobienne selon l’approche « Une Santé ».


En effet, cette formation « ISAVET », se tient dans le cadre du Programme d’appui au Plan d’Action de Sécurité Sanitaire Mondiale (GHSA) mis en œuvre par le Centre d’Urgence pour la Lutte contre les Maladies Animales Transfrontalières (ECTAD).


Financé par l’Agence des Etats-Unis pour le Développement International (USAID), cette session de formation prendra quatre (4) semaines des activités.


En clair, pendant les 3 premières semaines, les participants suivront une formation théorique sur le programme ISAVET. Ensuite, ils vont se consacrer à la pratique de la surveillance des maladies animales au courant de la dernière semaine.


En outre, les particpants passeront un stage de 3 mois qui va se cloturer par la rédaction de leurs rapports de fin de formation.


Parmi les provinces représentées pour cette 4 ème cohorte, on peut citer le Haut katanga, le Kasaï central, la ville province de Kinshasa, le Kongo central, l’ituri, le Luluaba, le Kwango, les Nord et Sud Kivu ainsi que le Tanganyika.


Prenant la parole au nom du ministre de Pêche et Elevage, Adrien BOKELE DJEMA, empêché, Mme Pascaline MBANGU KIKUMBI, Secrétaire Générale au sein dudit ministère, a précisé que la République Démocratique du Congo avec sa superficie de 2.345.000 km², dispose d’importants atouts dans le domaine de l’élevage.

Et environ 87 millions d’hectares de savanes herbacées et arborées, dotées naturellement d’une variété climatique permettant l’exploitation d’espèces animales d’origine tropicale et des régions tempérées, offrant ainsi un potentiel important des fourrages et un accés aisé à l’eau en toute saison nécessaires, pour l’alimentation à moindre effort de plus de 40 millions de têtes de bovins et de 100 a 200 millions de tétes de Petits Ruminants.


Pour, Mme Pascaline MBANGU, les maladies animales et les zoonoses sont à compter parmi les contraintes majeures qui freinent le développement de l’élevage en RDC.


A l’en croire, la mise en place d’un système de surveillance et de riposte efficace est un préalable pour faire face aux contraintes sanitaires et préserver la santé des populations. Ce défi ne peut malheureusement être relevé sans ressources humaines suffisantes et bien formées. D’où la nécessité et l’importance de ce programme ISAVET.
Pour sa part , M. TOM VAN BOVEN Représentant de l’USAID en RDC, a saisi l’occasion pour rappeler à l’assistance que la santé des personnes, des animaux et celle de l’environnement, sont interconnectés.

Il estime que 60 % des maladies infectieuses commises dans le monde et jusqu’à 75% des maladies infectieuses nouvelles ou émergentes, sont transmises de l’animal à l’homme.


C’est pour cette raison que l’USAID reconnaît la nécessité de prévenir et lutter contre les urgences sanitaires, en ce qui concerne la santé animale
Pour M. TOM VAN BOVEN, l’USAID contribue à la prévention et à l’atténuation de la fréquence et de la gravité de croissance des épidémies et pandémies et d’autres menaces des maladies sanitaires complexes.


A son tour, le Représentant adjoint a.i de la FAO, M. Ibrahim Abdoul Nasser, qui a pris la parole au nom du Représentant-résident de la FAO/RDC, M. Aristide Ongone Obame, a précisé que cette formation se tient en vue de la prévention, la détection précoce et la réponse aux maladies prioritaires. « …Ce programme qui est placé sous la tutelle du Ministère de Pêche et Elevage, ambitionne de former et de mettre à la disposition dudit ministère, une masse critique des vétérinaires épidémiologiques capables de participer efficacement à la prévention, à la détection précoce et à la réponse aux maladies prioritaires…« , a-t-il déclaré.


Avant de renchérit : …  » La FAO s’engage, quant à elle, à accompagner le gouvernement congolais à poursuivre la formation des professionnels vétérinaires, afin d’accompagner le pays, à mettre en place un processus capable de contribuer efficacement à la prévention, à la détection précoce et à la réponse aux maladies prioritaires… »

Anecdote

M. Ibrahim Abdoul Nasse a par ailleurs rappelé ceci :  » … Depuis novembre 2020, un total de 54 professionnels a bénéficié de cette formation à travers trois (3) cohortes. La première cohorte, organisée du 9 novembre au 5 décembre 2020, a formé 24 professionnels vétérinaires ; la deuxième, organisée du 31 mai au 26 juin 2021, a formé 15 professionnels vétérinaires ; tandis que la troisième cohorte organisée du 14 février au 14 mars 2022, a formé 15 professionnels de santé. »

Remise de certificats aux participants de la 3 ème cohorte

Au cours de cette cérémonie de lancement de cette quatrième cohorte de formation, 4 lauréats de la troisième cohorte ont reçus leurs brevets de formation a titre symbolique.


Au nom de tous leurs collègues présents et absents, ils ont remercié l’USAID et la FAO pour leur appui technique et financier, pour toutes les connaissances acquises.

José Wakadila et Science Kinkobo

Get notified whenever we post something new!

continuer la lecture

Primaires au sein de l’Union Sacrée : Vital Kamerhe, candidat unique à la présidence de l’Assemblée Nationale !

Finis les suspens au sein de l'Union sacrée, l'honorable Vital Kamerhe Lwa Kaningini Nkiri a été élu le mardi 23 avril 2024 candidat officiel de cette méga plateforme au poste du président du bureau définitif de l'Assemblée Nationale. Sur fond...

Avis de recherche : En séjour chez sa tante, Jonas Kasongo porté disparu !

Jonas Kasongo, un garçonnet d'environ 10 ans est porté disparu depuis le samedi 20 avril 2024. En quittant vers 08 heures du matin l'habitation de sa tante à Badara, le petit enfant qui ne parle que le Tshiluba, était habillé...

Nécrologie : La Référence Plus pleure une de ses anciennes stagiaires !

La Référence Plus a le grand regret de porter à la connaissance de tous la mort inopinée de l'une de ses anciennes stagiaires en la personne de la journaliste Prisca Kabasele décédée le mardi 23 avril 2024 à l'hôpital...

Enjoy exclusive access to all of our content

Get an online subscription and you can unlock any article you come across.