spot_img

Consulter le journal

Avec l’appui financier des affaires mondiales Canada et l’accompagnement du Centre carter : Les OSC recommandent aux expertes du Groupe de Plaidoyer VLF la création d’un cadre appuyant l’autonomisation économique des femmes et des filles en RDC

AccueilSociétéAvec l'appui financier...

La participation des femmes dans les affaires politiques et sociales en République Démocratique du Congo a fait l’objet d’un plaidoyer jeudi 14 mars 2024, lors d’une matinée d’échanges d’un groupe d’activistes féminins dans la commune de Gombe à Kinshasa.

« Ce groupe de Plaidoyer financé par les affaires mondiales Canada et appuyé par le Centre à travers les organisations locales vise à mener des actions de plaidoyer pour promouvoir la participation des femmes et des jeunes filles dans la vie sociale et politique de notre pays« , a déclaré Mme Leonnie Kandolo, vice-présidente du groupe Voix et Leadership des Femmes.

Elle a souligné que ce panel de femmes engagées dans la vie active et sociale milite à travers le monde pour affirmer son engagement en faveur de l’égalité des genres et de l’autonomisation des femmes et des jeunes filles.

« L’objectif de cette activité est d’avoir une vision diversifiée par rapport au thème national de ce mois de mars. Nous sommes réunies dans ce cadre pour voir dans quelle mesure nous pouvons accroître la participation des femmes et des jeunes filles dans toutes les prises de décision, notamment l’accès aux ressources« , a-t-elle ajouté.

Pour renverser la tendance et obtenir un grand nombre de femmes dans les sphères politiques, économiques et autres, il est essentiel que la constitution de notre pays soit respectée, notamment en appliquant la loi sur la parité et la représentativité à tous les niveaux. La loi électorale doit également respecter pleinement le principe de parité, qui est un droit fondamental.

« A l’occasion de ce mois dédié à la Femme, nous avons recueilli plusieurs recommandations, notamment la création d’une banque des femmes qui viendra soutenir financièrement l’autonomisation des femmes. Pour cette fois-ci, nous allons mettre en place de nouvelles stratégies pour que la voix de la femme congolaise puisse se faire entendre », a indiqué Anny Matundu, représentante de la Ligue Internationale des Femmes pour la Paix et la Liberté (WILPF).

Cette séance de travail sera suivie ce vendredi 15 mars d’une conférence de presse qui aura lieu à l’enceinte du Centre Carter pour présenter les recommandations qui ont été formulées lors de ces assises.

Grâce Ngyke

Get notified whenever we post something new!

continuer la lecture

Tueries à Goma : les Wazalendo interdits de circuler en ville avec des armes

Les autorités de la province du Nord-Kivu ont décrété l'interdiction, ce vendredi 12 avril, pour les combattants "Wazalendo", de se déplacer à Goma en portant des armes. Cette mesure fait suite à une série de meurtres, de braquages et...

Face aux propos discriminatoires et sexistes tenues à l’égard de la Première Ministre Judith Tuluka: Le RFLAP dénonce, lance un appel à la tolérance...

Le Réseau des Femmes Leaders pour l'Accès à la Parole (RFLAP) dénonce fermement les propos négatifs et les critiques à caractère sexiste proférés à l'égard de la Première Ministre Judith Tuluka depuis sa nomination à ce poste crucial de...

Nord-Kivu : Des présumés bandits auteurs du braquage d’un véhicule, vol à main armée, meurtres de 5 personnes et plusieurs blessés à Goma, ...

La Ville de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu avait été sous la terreur d'un fusillade qui avait eu lieu en fin d'après-midi du mercredi 10 mars 2024 à l'entrée ' Président '. Cause : le braquage d'un véhicule...

Enjoy exclusive access to all of our content

Get an online subscription and you can unlock any article you come across.